La mairie de Rémire-Montjoly déclare la fête du 6 au 8 septembre !

vie locale
La mairie de Rémire-Montjoly
©Aurore de Rochambeau
Une fois encore Remire-Montjoly met le paquet ! La municipalité convie toutes les générations à trois jours de fête. L’accent est mis sur une programmation artistique internationale. La ville accueille des pointures comme Tito Puente Junior, Malavoi et Admiral T.
La mairie convie toutes les générations à trois jours de fête. Les festivités iront du tournoi sportif et de pétanque, au conte pour enfant en passant par des cours de Zumba. 



Convivialité et jeunesse

Pour Patricia Gérard, 7ème adjointe au maire chargée de l’organisation de la fête : « La fête de Rémire-Montjoly signifie quelques jours pour festoyer, partager, retrouver des gens que l’on n’a pas vu depuis longtemps. C’est l’occasion pour la municipalité d’échanger avec la population et de partager avec elle, ainsi qu’avec les autres citoyens qui nous entourent, voisins et visiteurs. Mais elle offre aussi un endroit de détente, où s’enrichir et être curieux. Enfin, c’est un lieu d’expression pour les artistes du département et d’ailleurs.» 
Au sein de cette manifestation, plusieurs espaces ont été dédiés à la jeunesse : la bibliothèque municipale, le centre de loisirs Yvonette Lanou, et de nombreuses associations arboreront le parking et la place de l’Hôtel de Ville. Au programme, une ambiance kermesse et olympiades qui fera oublier la rentrée et rappellera le début des vacances avec pêche à la ligne, chamboule tout, ballons, barbes à papa, manèges et auto-choc. Se détendre oui, mais en apprenant c’est mieux. Un spectacle de théâtre et de jonglage, sera proposé par le comédien de la compagnie Malabrouf, Emeric Brillant. A l’auditorium Edmard Lama, samedi les contes de Jean-Luc bauza enchanteront les oreilles attentives et dimanche, Tonton Jo (Jospeh Mondésir) lors de « Kouté pou savé » fera découvrir ou redécouvrir les contes créoles et chansons de son répertoire.



Un podium musical d’artistes internationaux

Le parvis de l’hôtel de ville prendra des allures de grande scène internationale avec des invités comme Tito Puente Junior, Malavoi et Admiral T.
Malavoi sera en concert vendredi.  A 23 heures, les groupes de folklore du département laisseront place au célèbre groupe martiniquais des années 70’s. Les pointures antillaises Ralph Thamar, Tony Chasseur et Pipo Gertrude feront  vibrer les mythiques cordes  (violons) à l’origine de l’identité du groupe. Ils disposent de 2 heures de concert pour retracer plus de quarante ans d’existence et joueront pour cela leurs plus grands succès : La Filo, Sidonie, Après la Pli, Case à Lucie et bien d’autres. Après le zouk avec Kassav’ et le reaggae avec UB 40 et Ali Campbell, la salsa sera à l’honneur samedi avec le concert live de Tito Puente Junior ! Fils de Ernesto Tito Puente, le musicien a su créer sa propre identité musicale. Surnommé « El Rey » (le roi) en tant que figure emblématique de latin-jazz, il est musicien, percussionniste, auteur, compositeur, chanteur et danseur. Un artiste accompli qui à Rémire-Montjoly, avec son groupe de quinze musiciens, invitera le public à danser sur un show salsa. Après lui, Ruud Daddy  prendra le relais. Le jeune guyanais découvre sa passion et compose ses premiers textes à Rémire-Montjoly. Il démarre sa carrière solo en 2008 avec l’album « Sous le Soleil de Yana ». Influencé par la musique jamaïcaine (Bob Marley, Steel Pulse...) et française (tonton David, Nuttea, Mr Lézard...), Ruud Daddy exprime à travers le dancehall, le rap et le reggae des textes qu’il veut conscients. Et enfin, le guadeloupéenne Admiral T prendra place sur le parvis de l’hôtel de ville de Rémire-Montjoly. Sur la scène reggae-dancehall depuis la fin des années 90’s, il se fait connaitre dans les caraïbes, en 2009 avec «Gwadada» ; un morceau dans lequel il décrit le malaise social qui frappe son île natale. C’est son second album, « Toucher l’Horizon », où il collabore avec Kassav’, Diam’s, Rohff et TOK qui le fait connaitre internationalement. Dans son parcours musical, il a partagé la scène avec des artistes antillais comme Sael, Saïk, Dominik Coco, Akyo et des pointures du zouk rap ou R&B comme Neg’ Marrons, Kery James, Medhi Custos ou Pearl. Sa musique reggae-dancehall imposera une cadence réchauffée jusqu’à l’aube.