Les villes de la Coupe du Monde : Brésil-Croatie, à São Paulo (1/6)

coupe du monde
Les villes de la Coupe du Monde : Brésil-Croatie, à São Paulo (1/6)
Ce 12 juin, São Paulo a l’honneur d’ouvrir la Coupe du monde, à l’occasion du match Brésil-Croatie disputé à l’Arena Corinthians. Découverte d’une des plus grandes villes de notre voisin brésilien.
Situé à 3200 kilomètres de Cayenne et s’étendant sur 1.523 km², São Paulo est la capitale économique et culturelle du Brésil. Avec plus d'onze millions d’habitants recensés, São Paulo est la ville la plus peuplée d’Amérique du Sud et l’une des plus peuplées au monde.

Culminant à 760 mètres d’altitude au sud-est du Brésil, São Paulo est surnommée Terra da Garoa (« la terre du crachin ») en raison de sa météo aléatoire. En juin, généralement, la ville connaît une température moyenne de 18,5°C. C’est donc dans de fraîches conditions atmosphériques par rapport à la Guyane que Thiago Silva et ses coéquipiers défieront l’équipe de Luka Modric à l’Arena Corinthians, stade construit à l’occasion de la Coupe du Monde 2014 et qui dispose d’une capacité de 68.000 spectateurs.

São Paulo, berceau du football brésilien

En choisissant São Paulo comme ville d’accueil du match d’ouverture de la Coupe du Monde, la FIFA fait honneur à l’histoire footballistique du Brésil. C’est en effet dans cette ville que le Brésiliano-Ecossais Charles William Miller a introduit le football sur le sol brésilien en 1894. Depuis, les clubs de Corinthians, Palmeiras et São Paulo ont su faire honneur à cet héritage : à eux trois, ils comptabilisent quatorze titres en championnat brésilien.

Outre l’amour porté par la ville au ballon rond, São Paulo est mondialement reconnu comme étant le cœur économique du Brésil et de l’Amérique du Sud, jusqu’à générer 12,26% du PIB national. Aujourd’hui, pratiquement toutes les grandes sociétés mondiales ont un siège social à São Paulo, soit pour produire au Brésil puis exporter à l’étranger, soit pour vendre sur le sol brésilien.

La ville aux cent ethnies

Historiquement, São Paulo a attiré une importante vague d’immigration à la fin du XIXème siècle, en raison de l’industrialisation de la ville. Ainsi, São Paulo est la cité la plus métissée du Brésil, où plus de cent ethnies différentes cohabitent. Par exemple, la ville abrite la plus grande communauté italienne au monde : 60% des habitants de la ville ont une ascendance italienne !