Trente-trois orpailleurs clandestins arrêtés lors d'une opération Harpie

orpaillage
Orpaillage désastre
Désastre lié à l'orpaillage illégal en Guyane ©DR
Le week-end dernier une vaste opération Harpie a été menée dans l'Ouest guyanais. La police aux Frontières (PAF) et les Forces Armées de Guyane (FAG), sont intervenues dans le village clandestin "Elysée" et ont interpellées 33 orpailleurs illégaux.  
Opération réussie pour la PAF et la FAG. Le week-end dernier des hommes ont été déposés par hélicoptère sur un site isolé et ont parcouru plusieurs dizaines de kilomètres pendant la nuit pour se rapprocher de leurs objectifs. Le village clandestin "Elysée", les dortoirs et sites de travail environnants situés près de la piste "Yaya" ont été la cible de cet assaut et 33 clandestins y ont été arrêtés. 
Orpaillage camps


Un double objectif pour cette opération

Comme indiqué sur la carte communiquée par le Préfet en mars dernier, l'ouest guyanais est un haut lieu de l'orpaillage illégal dans le département. Le nombre de chantiers illicites a plus que triplé dans la zone du Moyen Maroni. 


Cette mission avait donc pour but de désorganiser l'approvisionnement des sites illégaux et sécuriser la zone. Si cette réussite est une bonne nouvelle, il est à souligner que la lutte contre ce fléau est loin d'être terminée : l'ONF avait relevé une augmentation des chantiers clandestins en 2013 vs 2012. Ils étaient passés de 726 à 774. 

Orpaillage graphique