Régina : Michel Quammie dans la tourmente

politique
Michel Quammie
Régina a désormais un conseil municipal complet. Les 4 sièges en jeu ont été pourvus hier, pour le second tour de la municipale partielle. Seulement, ces nouveaux élus n'ont pas rejoint la majorité du Maire Michel Quammie qui se trouve ainsi dans une position délicate. 
Le conseil municipal de Régina qui s'est tenu samedi devrait marquer un tournant dans la vie politique de la commune. Le maire Michel Quammie est désormais contesté mais la question est de savoir si un renversement de majorité est possible.

Une opposition forte désormais au sein du conseil municipal

Il va falloir attendre la suite puisque le maire a fait savoir qu’il allait redéployer les délégations et aussi retirer la qualité d’adjoint aux deux conseillers qui ont rallié pour ne pas dire construit une opposition au sein du conseil municipal. Il n'y a pas eu de changement de majorité samedi mais la donne n'est plus la même à Régina.
Les 11 conseillers bien élus en mars dernier et en place étaient dans le camp de Michel Quammie. Le recours introduit par lui-même pour contester le vote de Kaw a conduit à une élection partielle dont le verdict devait conforter l’existant. Mais cela ne s'est pas passé ainsi. Elle a fait émerger un nouveau rapport de force.
Deux des adjoints ainsi que deux nouvelles élues ont affiché leur opposition et sont suivis par deux autres conseillers. Ils étaient six à être favorables samedi à un vote complet. C'est-à-dire que le conseil municipal élise un maire et ses quatre adjoints. L’opposition a perdu mais aujourd’hui, elle existe et d’ailleurs les deux adjoints frondeurs se sont vus notifier le retrait de leur délégation, ce lundi.

Cette levée de boucliers contre Michel Quammie serait la résultante de ce qui lui était reproché par l'ancien maire Justin Anatole, il serait hautain et pas assez proche de ses administrés disent certains dans la commune.


Les Outre-mer en continu
Accéder au live