publicité

Olivier Mantez: le BTP ne va vraiment pas bien

Le président de la fédération régionale du BTP Olivier Mantez continue sa croisade pour obtenir que l'Etat prenne en compte les recommandations de sa fédération pour qu'il y ait notamment un rattrapage spécifique pour la Guyane. Car la commande publique qui dynamise l'activité du BTP est en panne.

© guyane 1ère
© guyane 1ère
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
Le BTP va mal et le président de la fédération régionale de Guyane, Oliviez Mantez le répète depuis un an. A l'occasion d'un séminaire sur la commande publique, l'Etat et les collectivités ont reconnu cette baisse d'activité importante voire dramatique d'un secteur vital pour l'économie de la région. 70% de l'activité des travaux publics est générée par la commande publique ... qui est en baisse significative. Hormis les gros chantiers de l'hôpital de Saint-Laurent du Maroni et le futur pas de tir d'Ariane 6, il n'y a pas grand-chose qui se profile à l'horizon. La ligne budgétaire unique LBU qui abonde les budgets des collectivités n'a pas subi de revalorisation depuis plus de 6 ans : résultat, deux fois moins de logements en construction qu'il y a 2 ans à peine 400 alors qu'il faudrait en construire de 1000 à 3000 par an.
Pour Olivier Mantez, il faut obtenir un rattrapage financier de l'Etat, 50M€ suffirait à  relancer l'économie. Quant à la préférence locale pour l'attribution des marchés, elle se justifie pour que les entreprises locales affrontent la compétition avec les entreprises européennes à armes égales.

Olivier Mantez interrogé par Charly Torres

Olivier Mantez et la crise du BTP

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play