Affaire des quatre manifestants incarcérés pour dégradation de la Préfecture : la justice annonce la remise en liberté provisoire des militants

social
La joie des membres de la Caravane pour la Liberté suite à l'annonce de remise en liberté des quatre manifestants impliqués dans l'affaire du feu allumé au pied de la Préfecture. ©Laurent MAROT
Stéphane Palmot, Gilles Beaudi, Richard Cimonard et Marcheney Alexander seront libérés de manière provisoire ce 17 février 2022. Les quatre manifestants sont impliqués dans l'affaire du feu allumé au pied de la préfecture de Cayenne, en juillet 2020. Ils étaient incarcérés depuis quatre mois.

Leurs cris de joie ont résonné dans tout le centre-ville de Cayenne. Ce jeudi 17 février 2022, les militants de la Caravane pour la Liberté se sont réunis devant la cour d’appel de Cayenne. Ils attendaient le verdict du procès en appel d’Yvane Goua, mais pas seulement. Il y avait aussi le jugement de demande de mise en liberté des quatre militants incarcérés dans le cadre de l'affaire du feu allumé au pied de la Préfecture de Cayenne, en juillet 2020. 

La joie des sympathisants de la Caravane pour la Liberté suite à l'annonce de remise en liberté des quatre manifestants impliqués dans l'affaire du feu allumé au pied de la Préfecture. ©Patrick CLARKE
La joie des sympathisants de la Caravane pour la Liberté suite à l'annonce de remise en liberté des quatre manifestants impliqués dans l'affaire du feu allumé au pied de la Préfecture.
@ Patrick CLARKE

Après quelques heures d’attente, les manifestants ont réagi avec beaucoup de joie, et en musique, à l'annonce de la libération provisoire des quatre détenus. Stéphane Palmot, Gilles Beaudi, Richard Cimonard et Marcheney Alexander (les quatre militants incarcérés) seront libérés du centre pénitentiaire de Rémire-Montjoly au cours de la journée du 12 février. Ils doivent rassembler leurs effets personnels.

Un comité d'accueil devant le centre pénitentiaire

Devant la prison, un comité d’accueil composé de militants de la Caravane, de leurs soutiens et de certains proches des détenus, patiente. Il y a des dizaines de personnes. Plusieurs membres de la Caravane pour la liberté, et des sympathisants présents, ont pris le micro pour crier leur soutien aux manifestants bientôt libres. Notez que cette libération s'effectue dans l'attente des prochaines étapes du procès, d'où son caractère provisoire.