publicité

Archéologie : des vestiges précolombiens exceptionnels découverts à Rémire-Montjoly

Un site archéologique exceptionnel a été découvert par l’Inrap en janvier et février sur une parcelle à Rémire-Montjoly. Ils ont mis à jour de nombreux vestiges précolombiens datant selon les estimations des archéologues  de 1300 à 1400 de notre ère.

© Lindy Nédan
© Lindy Nédan
  • Sébastien Laporte/MCT
  • Publié le
C’est un site archéologique exceptionnel par le nombre de céramiques retrouvées sur place. L’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives) est intervenu en janvier et février sur cette parcelle appartenant à un particulier, à Rémire-Montjoly. La construction d’une maison allait y débuter.

 

 


1300-1400 de notre ère

Aucune datation « absolue » - par radiocarbone – n’a encore été effectuée, mais les estimations des archéologues indiquent qu’il pourrait s’agir de vestiges amérindiens datant de 1300 à 1400 (de notre ère). Des milliers de fragments ont été mis au jour et occupent actuellement les réserves de l’Inrap à Cayenne. Ils sont en cours d’analyse.
Jean-François Modat directeur adjoint de l'INRAP © Lindy Nédan
© Lindy Nédan Jean-François Modat directeur adjoint de l'INRAP
Jean-François Modat, directeur adjoint de l’institut pour l’antenne Antilles-Guyane, précise "que le site devait certainement être utilisé comme dépotoir près d’une habitation, au cours de cette période précolombienne".


Des céramiques mystérieuses

Un motif tout en symbole © Lindy Nédan
© Lindy Nédan Un motif tout en symbole
Des fragments osseux ont été repérés, il pourrait s’agir de restes humains qui se trouvaient dans une urne funéraire. Plusieurs morceaux de céramiques retiennent l’attention des scientifiques : sur l’un d’eux figure un motif qui pourrait être un symbole, mais aucune interprétation n’est possible. Le second représente la moitié d’un visage, cette forme anthropomorphe ( voir diaporama ) évoque un autre vestige retrouvé en Guyane par l’archéologue Martijn Van Den Bel (Inrap).


Visite guidée en juin prochain

Une forme singulière © Lindy Nédan
© Lindy Nédan Une forme singulière
Autant de découvertes que le public pourra au moins en partie observer à l’occasion des journées nationales de l’archéologie, les 14, 15 et 16 juin. D'ici là, le voile sera peut être en partie levé sur l'origine de ces vestiges précolombiens. 
 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play