Brésil : au moins quatorze morts et cinq disparus dans l’État de Rio après des pluies torrentielles

océan atlantique
Inondations Brésil
Inondations Brésil ©MAURO PIMENTEL / AFP
Des pluies torrentielles dans l’État de Rio de Janeiro ont causé la mort d’au moins quatorze personnes, et la disparition de cinq autres, ce samedi 2 avril. Un nouveau drame six semaines après les violentes pluies et inondations du côté de Petrópolis.

Six semaines seulement après les inondations et glissements de terrain qui ont causé 233 morts à Petrópolis au Brésil, de nouvelles pluies torrentielles dans l'État de Rio de Janeiro ont fait au moins quatorze morts et cinq disparus ont annoncé les autorités ce samedi 2 avril. Deux jours de fortes précipitations ont frappé une large bande de la côte atlantique de cet État du sud-est du Brésil.

 Vendredi 1er avril, en soirée, les précipitations ont transformé les rues de plusieurs villes en torrents et déclenché des glissements de terrain, un phénomène fréquent pendant la saison des pluies, en particulier dans les quartiers pauvres situés à flanc de colline. Angra a ainsi reçu 655 mm de pluie en 48 heures, « des niveaux jamais enregistrés auparavant », selon les autorités municipales, qui ont mobilisé toutes leurs équipes pour venir en aide à la population. Le gouvernement fédéral a annoncé l’envoi d’avions militaires pour participer aux efforts de recherches et de secours.

Les experts avertissent que la saison des pluies au Brésil est aggravée par le phénomène La Niña – le refroidissement cyclique de l’océan Pacifique – et l’impact du changement climatique. Le risque et l’intensité des inondations dues aux précipitations extrêmes augmentent quand l’atmosphère est plus chaude et retient l’eau.