C’est Mr Tarcy qui est l’auteur des violences déclare l'avocat des policiers mis en cause après une blessure faite par leur chien

violence
Rudy Constant, avocat du maître-chien et de son assistant
Rudy Constant, avocat du maître-chien et de son assistant ©Jocelyne Helgoualch

L’avocat Rudy Constant défend le maitre-chien et son assistant dans l’affaire qui a opposé des policiers de Cayenne et 2 hommes dimanche dernier. Le parquet de Guyane a ouvert une enquête. Les 2 policiers ont aussi porté plainte pour violences.

C’est Mr Tarcy qui est l’auteur des violences. Les blessures qu’il a reçues, il les a reçues du fait de ses agissements et uniquement du fait de ses agissements.

Rudy Constant, avocat du maître-chien et de son assistant

Rudy Constant, avocat du maître-chien et de son assistant
Rudy Constant, avocat du maître-chien et de son assistant ©Jocelyne Helgoualch

L’avocat Rudy Constant est revenu lors d'une conférence de presse sur les évènements qui ont eu lieu dans les rues de Cayenne dimanche dernier. Il défend le maitre-chien et son assistant. 

une équipe de policiers de Cayenne et leur chien
une équipe de policiers de Cayenne et leur chien ©Abel Parnasse

Les policiers opèrent ce dimanche au village chinois pour des contrôles et sont appelés à intervenir dans le centre ville de Cayenne pour des troubles à l'ordre publique. Ils sont pris à partis par 2 hommes rue Lallouette. Agressions verbales et physiques précise l’avocat. C'est à ce moment là que les policiers interviennent avec leur chien.

Au bout d’un moment, constatant qu’ils sont manifestement dépassés et qu’il n’y a pas de prise en compte de leurs avertissements par Mr Tarcy, le maître-chien, dans l’objectif de protéger son collègue et d’assurer sa sécurité, démusèle son chien. Il fait 3 sommations à Mr Tarcy pour lui signaler que le chien est démuselé et celui-ci lui répond à plusieurs reprises qu’il n’a pas peur de son chien et qu’il va "casser" son chien.

 

Le moment où ils décident de démuseler le chien c’est un moment où ils n’ont plus le choix ! Je vous rappelle qu’ils sont 2 et du monde commence à arriver. Il faut que les violences cessent et l’assistant ne peut pas aller seul pour menotter 2 personnes et procéder à leurs arrestations, donc à ce moment-là, ils sont obligés de se faire assister du chien.

Rudy Constant, avocat du maître-chien et de son assistant

Intervention policière à Cayenne
Intervention policière à Cayenne ©Abel Parnasse

L’unité canine des policiers de Cayenne existe depuis 2016. Ces chiens ont aidé à de nombreuses arrestations de malfaiteurs dans les quartiers du chef lieu de la Guyane depuis des années sans aucune contestation, rappelle l' avocat, précisant aussi que ces chiens ont effectivement un rôle d’arme pour les forces de l’ordre de Cayenne.

Dans le code de procédure policière, le chien est défini comme une arme. A partir du moment où vous avez un policier avec une arme à la ceinture, le chien, il faut le regarder exactement de la même façon ! C’est une arme !

Rudy Constant, avocat du maître-chien et de son assistant

Albert Tarcy, l'homme modu par le chien des policiers a porté plainte pour violence. Les policiers ont aussi porté plainte pour violence dans cette affaire. L’un d’entre eux a reçu des menaces précise Rudy Constant. L’avocat plaide pour l’apaisement afin d’éviter de nouveaux incidents.

Un certain nombre d’élus et de leaders d’opinions ont donné une lecture des faits qui est inquiétante. J’ai lu les propos tenus par Mme Taubira. Elle dit qu’elle a dû s’y reprendre à 3 fois en visionnant les vidéos avant de porter un jugement. Elle aurait pu regarder une 4ième fois parce qu’on ne peut pas faire abstraction des messages véhiculés et des conséquences que cela peut avoir. On n’est pas à l’abri que quelqu’un demain décide de venir armé dans une manifestation et d’en découdre avec les policiers. Le dispositif n’a pas été mis en place volontairement avec des chiens pour le carnaval.

Rudy Constant, avocat du maître-chien et de son assistant

 Le parquet de Cayenne  a ouvert une enquête du chef de violence aggravée. L'enquête est confiée à la délégation de l'inspection générale de la police nationale de Fort de France.

Le reportage de Jocelyne Helgoualch et Pierre Trefoux

Maitre - chien et "affaire Tarcy" : l'avocat du policier accuse.

 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live