Le domaine maritime de la Guyane s'agrandit de 460 km2

pêche cayenne
Douanes : pêches illégales
©BGC Kourou - archive
La Guyane vient officiellement de gagner plusieurs centaines de kilomètres carrés de mer territoriale. Une progression qui s’est traduite par un décret publié au Journal Officiel le 21 novembre dernier. Une avancée notable, notamment, pour la lutte contre la pêche illégale.
La Guyane vient officiellement de gagner plusieurs centaines de kilomètres carrés de mer territoriale. Une progression qui s’est traduite par un décret publié au Journal Officiel le 21 novembre dernier. C’est le résultat d’un long processus, initié par des négociations entre la France et le Suriname en 2013. Négociations qui ont abouti à un accord entre les deux pays en 2017. Entre temps, les repères servant au calcul des superficies maritimes à partir d’une côte qui avance et qui recule au fil des ans ont été simplifiés.
Les auteurs des cartes marines ont pu tracer des « lignes de bases droites » l'explique Julien Smeeckaert, ingénieur hydrographe au Service hydrographique et océanographique de la Marine (le Shom), responsable de la cellule de délimitation maritime à Brest, dans l’Hexagone.

Julien Smeeckaert, ingénieur hydrographe


Plus 460 km2 pour la Guyane

Grâce à ce nouveau décret publié le 21 novembre dernier au Journal officiel, la superficie de la mer territoriale de la Guyane s’est agrandie de 460 kilomètres carrés (+7%). Et désormais, les cartes marines vont être actualisées avec précision, ainsi que les systèmes de navigation du type GPS ou Galiléo. Avec des conséquences directes par exemple dans la lutte contre la pêche illégale et des contestations qui peuvent s'ensuivre. Cette délimitation jouait souvent en faveur des contrevenant et pénalisait ainsi le travail des autorités maritimes françaises. 

Julien Smeeckaert, ingénieur hydrographe



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live