Centre littoral : les premiers mots de la nouvelle directrice de la SEMOP Agglobus

transports centre littoral
Carla Baltus
Depuis le 1er octobre, Carla Baltus est à la tête de la SEMOP Agglobus. ©Mayotte la Première
La Régie Communautaire de Transport a mué la semaine dernière. Elle est devenue la SEMOP Agglobus. Un changement de nom mais aussi de propriétaire dans un contexte de tension sociale. Carla Baltus est l’actionnaire majoritaire.
Depuis le 1er octobre, Carla Baltus est à la tête de la SEMOP Agglobus, (Société d’Economie Mixte à Opération unique de l’agglomération). Une entité qui remplace l’ex-Régie Communautaire de Transport.
Propriétaire d’une Entreprise de transport urbain à Mayotte, Carla Baltus souhaite faire valoir en Guyane ses 26 ans d’expérience dans le monde du transport.
 

" Ce que nous voulons c'est accompagner tous nos collaborateurs, les rendre encore plus professionnels qu'ils le sont aujourd'hui. Avoir une exploitation la plus optimisée que l'on puisse connaître."

Carla Baltus, directrice de la SEMOP Agglobus


Qu’est-ce qui va changer pour les agents de la SEMOP Agglobus ? Rien à en croire la directrice, actionnaire majoritaire de la société. Elle tient à rassurer le personnel.
 

"Rien ne va changer fondamentalement. Il n'y aura que du plus et du meilleur pour leur avenir professionnel."

Carla Baltus, directrice de la SEMOP Agglobus


Reste que les bus sont à l’arrêt depuis treize jours, mais Carla Baltus se dit prête à poursuivre les négociations avec les grévistes.
Seuls les syndicats CDTG et FO se sont entretenus avec Carla Baltus. Les grévistes de l’UTG, eux, sont toujours sur leur piquet de grève, devant le siège de l’ex-RCT, route de la Madeleine.
 
Centre littoral : les premiers mots de la nouvelle directrice de la SEMOP Agglobus
©Abel PARNASSE

Le syndicat a été débouté samedi dernier par le tribunal administratif, suite à des référés introduits par 55 agents. Une décision qui ne semble pas entailler la détermination de l'UTG : le syndicat se dit prêt à reprendre les négociations avec la nouvelle directrice, tout en maintenant la pression sur le terrain social et judiciaire.
En attendant, plus aucun bus ne circule dans l'agglomération de Cayenne. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live