Les agents de la Semop en droit de retrait en raison du non respect du protocole alors qu'il y a deux cas covid dans l'entreprise

transports centre littoral
Droit de retrait à la Semop
©Guyane la 1ère

Sous l'impulsion d'une intersyndicale, les conducteurs des bus de la Semop se sont mis en droit de retrait. Il y a deux cas covid dans l'entreprise. Ils n'ont pas été informés et ils dénoncent le non respect du protocole.

Un droit de retrait aujourd'hui à la Semop, la société de transport public de l'île de Cayenne. Deux cas de covid ont été détectés au sein du personnel de la Semop la semaine dernière. Le personnel n'en a pas été informé. Les agents dénoncent le manque d'information et le non respect du protocole notamment en cas de cas contact dans l'entreprise.
Ce droit de retrait est exercé par une intersyndicale CFTC - FO. Toutefois un service minimum a été mis en place et une douzaine de bus circulerait selon cette même intersyndicale. 

... Nous sommes en droit de retrait... pour pouvoir éclaircir les choses, pour que la direction prenne ses responsabilités et que l'information ne soit pas du simple bouche à oreille. On a mis en place un service minimum avec les conducteurs du matin pour ne pas pénaliser les usagers et les étudiants qui passent leurs examens ...


Ce droit de retrait va durer le temps que la direction prenne les mesures afférentes dans le cas d'espèce souligne l'intersyndicale.