Rentrée des classes et crise sanitaire : l'exemple du collège Auguste Dédé qui mise sur la responsabilité individuelle des élèves

coronavirus remire-montjoly
College Dédé
©Catherine Boutet

La rentrée scolaire a eu lieu pour les milliers d’élèves guyanais. Pour le rectorat, le territoire est à peu près dans la même situation qu’en janvier, le protocole pourrait évoluer, la cellule de crise académique de crise est toujours active. 

La rentrée scolaire a eu lieu pour les milliers d’élèves guyanais. Pas de changements particuliers annoncés pour la prise en charge dans les établissements scolaires, pour le rectorat le territoire est à peu près dans la même situation qu’à la rentrée de janvier. Le protocole pourrait évoluer en fonction de l’évolution de la situation, la cellule de crise académique de crise est toujours active. Dans un collège de Rémire-Montjoly, l’équipe de direction a toutefois pris l’initiative de rappeler les règles sanitaires à ses élèves. Ils ont été reçu niveau par niveau, une piqûre de rappel dans un contexte d’augmentation du nombre de cas de variants brésiliens.

Accueil par niveau

Collège Dédé
©Catherine Boutet

9 heures 30, au collège Auguste Dédé, après les 6ème c’est au tour des 4ème de faire leur rentrée. Un accueil, niveau par niveau, pour un rappel des règles sanitaires, déjà bien intégrées par les élèves. Des acquis mais beaucoup de relâchement et avec le nombre de cas de covid 19, en augmentation dans l’île de Cayenne. L’équipe de direction a voulu responsabiliser les jeunes, l’établissement compte 1100 élèves. 

Ce sont des enfants, cela fait longtemps que cela dure. D'autant plus qu'on insiste pour leur dire qu'il faut prendre conscience que la situation est grave, que les choses ne s'arrangent pas vraiment et que la participation de chacun est obligatoire.

Michelle Horth principale du collège Auguste Dédé

 

Des mesures strictes

Partout dans le collège : des lavabos, du savon et du gel hydroalcoolique. En plus des gestes barrières, les élèves qui mangent à la cantine devront respecter une distanciation stricte.

On a voulu pousser encore plus pour sécuriser les enfants et rassurer les élèves. 

Lisette Maxime  conseiller principal d’éducation au collège Auguste Dédé

 

Si les parents sont pour la poursuite normale des cours, le suivi des règles sanitaires dans l’établissement est pour eux plutôt rassurant. Une piqûre de rappel sur les règles sanitaires avant une reprise des cours, ici une seule classe avait dû être fermée pour cas de covid, après la rentrée de septembre.


►Le reportage de Catherine Boutet et Justine Yacana :

Collège Dédé : un protocole COVID pour la rentrée.

 

 

 

Le syndicat sud éducation guyane dénonce un manque d’informations pour cette rentrée

"Alors que la France hexagonale suspend les liaisons aériennes avec notre voisin brésilien jusqu'à nouvel ordre, alors que le principal variant présent en Guyane semble plus contagieux, plus dangereux et plus résistant aux vaccins, alors que depuis octobre 2020 les clusters détectés en Guyane se retrouvent principalement en milieu scolaire et que des mesures préfectorales indiquent une montée en puissance de la circulation du virus, SUD Éducation demande au rectorat de tout mettre en place pour préserver la santé et la sécurité des élèves, des familles et des personnels en ne faisant pas du droit à l'éducation le privilège de certain.e.s par ailleurs. En effet, SUD Éducation s'étonne de l'absence d'anticipation de notre académie avec un nouveau semblant de protocole qui paraît ne pas tenir compte de la gravité de la situation sanitaire actuelle (plan blanc et hôpitaux en tension, taux d’incidence...)."