guyane
info locale

Une médaille d'argent pour la Brasserie guyanaise au salon de l'Agriculture à Versailles

agriculture roura
Médaille d’argent Blaka beer
L'une des cuves de la Brasserie guyanaise ©FB Jeune Gueule
Avec ses arômes de café et de cacao elle s’accorde parfaitement avec un dessert au chocolat ou au caramel. Elle, c’est la Blaka, la bière brune 100 % guyanaise. Elle a reçu au concours général du salon de l’Agriculture une médaille d’argent. 
Avec ses arômes de café et de cacao elle s’accorde parfaitement avec un dessert au chocolat ou au caramel. Elle, c’est la Blaka, la bière brune 100 % guyanaise, qui a été récompensée au même titre que le rhum blanc « la belle Cabresse » et le miel Wassaï au concours général du salon de l’Agriculture. Une médaille d’argent, pour la Blaka qui fait la fierté de  la « Brasserie Guyanaise ». Pour cette entreprise  implantée près de Stoupan depuis bientôt 10 ans, cette récompense c’est la reconnaissance d’un savoir-faire artisanal, de quoi apporter plus de visibilité à la brasserie.
Une unité production qui pour conquérir de nouveaux marchés, a choisi de monter en puissance et de parier sur les produits du terroir.
 

Une bière aux saveurs guyanaises

Blaka beer
l'abus d'alccol est dangereux pour la santé, à consommer avec modération ©FB Jeune Gueule

Une médaille pour la Blaka, un beau clin d’œil pour cette brune qui attend sa première cuvée de l’année, sa production est liée à l’apparition des cabosses  de cupuaçu. Ce fruit de la famille du cacao a été ajouté à la recette l’an dernier. A terme le brasseur envisage même d’incorporer du manioc dans l’une de ses bières : La Triple Couac.  Le projet doit aboutir d’ici un an, le temps de terminer les travaux de modernisation de l’unité de production, un million d’euros ont été investis.
De quoi doubler la capacité de production et atteindre les 3000 hectolitres d’ici 2022. Pour l’instant seules les communes du centre-littoral et quelques établissements de Kourou, Saint-Georges, Saint-Laurent et de Saül sont abreuvés.
Et à la clé la création de nouveaux postes au sein de la brasserie, mais aussi des emplois induits, dans les domaines de la livraison et de la maintenance industrielle.
Le reportage de Laurence Tian Sio Po et William Redonnet : 
Jeune gueule : une bière qui brasse de beaux projets.