CHU Guyane : séance débriefing à la Collectivité territoriale

santé
Réunion Débriefing à la CTG sur le CHU
Réunion entre les collectifs et les élus de Guyane suite au déplacement dans les ministères à Paris au sujet du CHU et de l'offre de soin en Guyane. ©Antoine Defives
Après son déplacement à Paris dans les différents ministères où il a notamment été question du futur CHU, le président de la Collectivité territoriale de Guyane, Rodolphe Alexandre, accompagné des élus de Guyane, s’est livré à l’exercice du débriefing avec les corps intermédiaires.
Rodolphe Alexandre n’était pas seul pour cet exercice de transparence vis-à-vis des collectifs et syndicats ce mardi 7 août, les mêmes qui l’accompagnaient dans la tournée des ministères il y a une semaine étaient présents: les parlementaires, le président de l’association des maires ou encore le professeur Hermine par visioconférence. Le président de la CTG a réaffirmé qu’une mission conjointe des inspections générales des affaires sociales, de l’administration, et de l’éducation des sports et de la recherche doit se déplacer en Guyane au mois de septembre prochain. Le préfet de Guyane, le directeur adjoint de l’Agence régionale de santé mais aussi le président de l’Université de Guyane faisaient également partie de cette rencontre.
 

Une offre de soin à booster


Dans le courrier daté du 29 juillet dernier en réponse à la motion des élus remise le 12 juillet dernier au Premier ministre, les ministres de la santé, des Outre-mer et de la recherche rappelaient que depuis 2017 et l’Accord de Guyane une dynamique était en marche. Le territoire devrait ainsi passer de quatre à onze professeurs d’université – praticiens hospitaliers entre 2017 et 2021. 

La création d’un CHU en Guyane, c’est notre objectif mais ce n’est pas une fin en soi.

Rodolphe Alexandre.

Reunion CHU Guyane
©Antoine Defives

L’enjeu soulevé par cette crise sanitaire pose en effet la question globale de l’élévation de l’offre de soin, c’est d’ailleurs dans ce sens que les ministres évoquent une problématique plus large d’attractivité du territoire afin de maintenir les professionnels de santé suffisamment longtemps sur place pour développer le système de santé.

Le temps de l'action


Particulièrement satisfait de la démarche des élus, venus rendre compte de leur déplacement, les collectifs restent cependant prudents. Certains voient dans les arguments du gouvernement de possibles manœuvres. Le temps des promesses est révolu martèle le collectif Mayouri Santé Guyane qui prévient qu’il n’est pas question de se contenter d’une mission de préfiguration sans lendemain. 
Plus tard dans l'après-midi c'est avec le syndicat UTG Santé du Centre hospitalier de Cayenne qu'une rencontre était organisée. L'UTG fait également partie du Mayouri Santé mais la section santé du syndicat souhaitait un point plus technique sur les différentes avancées. 
Le président de la Collectivité territoriale doit se rendre de nouveau à Paris avec les élus guyanais pour élaborer le cahier des charges de cette mission dont les conclusions seront attendues d’ici la fin de l’année.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live