Le conseil municipal de Saint-Laurent adopte une motion relative à la situation migratoire

immigration
La motion contre les migrants de Saint-Laurent
©Guyane1ere
4000 à 5000 migrants illégaux se sont installés cette année à Saint-Laurent en Guyane, un flux exponentiel de jour en jour. Ils fuieraient la misère et l'insécurité en Haïti. L'incapacité de l'état à gérer la situation a poussé le conseil municipal a voté ce lundi 10 octobre une motion.
Depuis janvier 2016, 4000 à 5000 personnes en situation irrégulière se seraient installées  sur la commune de Saint-Laurent du Maroni en Guyane. Plusieurs d’entre eux viennent d’Haïti pour fuir la misère. Ce flux d’immigrés ne cesse d’augmenter et préoccupe la mairie qui estime que l’état doit prendre le problème à bras le corps.
En conséquence, une motion a été votée ce lundi 10 octobre 2016 lors du dernier Conseil Municipal de Saint-Laurent du Maroni. Elle prévoit la tenue d’un CLSPD, un Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance extraordinaire. Tous les maires de la CCOG et les parlementaires concernés seront invités à débattre sur le seul sujet de l’immigration et à trouver des solutions. Cette réunion devrait avoir lieu d’ici quelques semaines.
Cette motion prévoit également qu’une réflexion soit menée en vue de l’ouverture éventuelle d’un centre d’accueil et d’orientation des migrants sur la Guyane.
 
Le reportage d'Alice Lauréat et Yves Robin