Coronavirus : certaines recommandations du conseil scientifique pour l’outre-mer seront appliquées en Guyane

coronavirus
coronavirus : un laboratoire d'analyse de Kourou obtient la certification pour la détection du virus
C'est dans ce type d'automate que les prélèvements sont effectués ©K.Constable
Le conseil scientifique pour l’outre-mer est une assemblée d’experts qui guide la lutte contre le coronavirus. Il a rendu son rapport sur l’évolution de l’épidémie dans les territoires ultra marins. Certaines recommandations ont été reprises par la ministre des Outre-mer.

 
Suivant le conseil scientifique, la ministre prône le dépistage systématique après la période de quatorzaine des personnes arrivées sur un territoire ultra marin. La mesure sera appliquée, assure l’ARS Guyane, qui va y travailler cette semaine pour trouver la meilleure organisation possible.
Le conseil scientifique recommande aussi que toute personne suspecte soit testée…selon l’ARS, il y a une grande quantité de réactifs en Guyane pour fabriquer des tests et les labos ne sont pas encore surchargés. Les stocks d’écouvillons, qui servent à faire des prélèvements dans le nez, sont plus limités, des arrivages sont attendus.
 

Doublement des lits de réanimation

Autre préconisation du conseil scientifique répercutée par la ministre : le doublement des lits de réanimation, le potentiel a été porté à 38 en Guyane. L'ARS indique que cela suffit pour le moment, car il n’y a plus de patient en réanimation. Cette capacité pourra être accrue en fonction du nombre de patients
Au sujet des traitements à base de chloroquine, le conseil scientifique préconise un usage pour les cas graves, voire dans le cadre de protocoles de recherche, même chose que dans l’hexagone, en fait. Pour l’ARS Guyane, pas de passe droit pour les Guyanais, qui sont des Français comme les autres avec les mêmes accès aux médicaments et les mêmes droits à la sécurité d’utilisation.
Enfin, le conseil recommande une large utilisation des masques de protection. L’ARS Guyane indique que la distribution a été élargie à plusieurs professions sur la doctrine stade 3 avant même que la Guyane passe au stade 2 de l’épidémie…