Déconfinement : l'Institut Pasteur prévoit un centre de tests de Covid-19 "en drive"

coronavirus
Institut Pasteur à Cayenne
©Patrick Nègre
Le déconfinement progressif amène son lot de nouvelles mesures. Les laboratoires et l’Institut Pasteur se préparent à un élargissement des tests. Un projet de tests "en drive" est également à l’étude.
 
Depuis le début de l’épidémie, 2445 prélèvements ont été réalisés en Guyane annonce le point hebdomadaire épidémiologique réalisé par l'ARS et Santé publique France. 1600 tests ont été effectués par le seul Institut Pasteur. Pour la première fois depuis le début de l’épidémie, ce dimanche, aucune analyse n'a été entreprise.
 

Des tests en semaine, d'autres le week-end

Il faut savoir que l’Institut Pasteur réalise les analyses biologiques Covid en semaine et le Centre hospitalier de Cayenne et le laboratoire Carage le week-end. A l’Institut Pasteur, 7 personnes se relaient pour effectuer les tests. Les matériaux, qui devaient arriver jeudi par avion pour alimenter le CHC et le laboratoire kouroucien, n’ont pas été transportés. Aussi l’Institut Pasteur a accepté d’effectuer les tests ce samedi mais faute de personnel disponible pas ce dimanche.
Mirdad Kazanji directeur de l'Institut Pasteur
Mirdad Kazanji directeur de l'Institut Pasteur ©Clotilde Séraphins George
Mirdad Kazanji directeur de l'Institut Pasteur reconnaissant : 

« Je souhaitais d’abord remercier mes équipes qui travaillent sans compter leurs heures. Elles font les tests du Covid mais aussi ceux de la dengue et de la grippe. La charge de travail a doublé voire triplé depuis le début de l’épidémie. Nous n'avons pas pu effectuer les tests dimanche. Nous avons une équipe tout terrain de seulement 7 personnes»

 

Un centre de tests "en drive" 

Avec le déconfinement progressif, un élargissement des tests est prévu en Guyane. Le ministre de la Santé a annoncé un objectif de 700 000 prélèvements par semaine. En Guyane, ce serait environ 500. Actuellement, environ une centaine est réalisée par jour. Un chiffre qui fluctue. Certes, des laboratoires privés ont répondu à l’appel d’offres lancé par l’ARS, mais ils ne sont pas encore opérationnels à 100%. De plus, il manque l'approvisionnement régulier en matériels : des écouvillons et des réactifs pour avoir des résultats sûrs à 100%.
L’ARS a réceptionné 5000 écouvillons supplémentaires. Par ailleurs, un projet de centre de tests "en drive" est à l’étude. Il pourrait être mis en place dans les dix jours.
Mirdad Kazanji directeur de l'Institut Pasteur confirme : 

« L’intérêt du drive est que le patient ne sort pas de sa voiture. Nous effectuons les prélèvements et puis il s’en va. Ils se feront sur rendez-vous. Je ne donne pas de date précise car nous attendons d’affiner le dispositif. »

À partir du 11 mai, toute personne présentant des symptômes du coronavirus, ou ayant été au contact d'un malade pourra être testée sur prescription médicale. Une campagne de dépistage massif a commencé sur le territoire de Saint-Laurent et de Saint-Georges.