Dieu-Merci, Renaissance et la Victoire, les trois concessions de l'opérateur minier Auplata en Guyane, renouvelées jusqu'en 2043

orpaillage
Le site de Auplata à Saint-Elie
Le site de Auplata à Saint-Elie ©JG Assard
Auplata sort de l’ornière. L'opérateur minier a obtenu le prolongement jusqu’en 2043 de toutes ses concessions en Guyane : Dieu Merci, Renaissance et la Victoire. La fin d’un bras de fer avec les associations environnementales.

Dieu-Merci, Renaissance et la Victoire, l'exploitation de trois concessions de l'opérateur minier Auplata a été prolongée jusqu'à 2043. Les décrets sont parus au JO le 25 avril dernier. La fin d'un feuilleton administratif qui a affolé le cours de la Bourse. 

Le 30 septembre dernier, le tribunal administratif de Guyane jugeait caducs les deux arrêtés préfectoraux autorisant l'exploitation de la mine d'or Dieu-Merci à Saint-Elie. La société AMG n'aurait pas respecté le délai de 3 ans imparti pour faire fonctionner les usines de traitement du minerai aurifère. Les associations France Nature Environnement et Guyane Nature Environnement avaient attaqué en justice les deux arrêtés préfectoraux autorisant l'exploitation de la mine d'or Dieu Merci à Saint-Elie. 

A lire ici ⇒ Le tribunal administratif déclare caduque l'autorisation de la mine Dieu Merci

Un renouvellement de trois concessions

AUPLATA
Prochain site industriel et minier de Dieu Merci en Guyane ©Auplata

Groupe minier implanté internationalement, AMG exploite 4 mines en Guyane. Le site industriel Dieu-Merci, représente près d’un quart de son activité sur la commune de Saint-Elie. La société fait appel de la décision du tribunal administratif.  
Un arrêté préfectoral de "mise en demeure "daté du 20 décembre lui laisse deux options : déposer un nouveau dossier de demande d’autorisation dans un délai de 12 mois ou décider de la cessation de ses activités. "Nous avons décidé de déposer un nouveau dossier de demande d'autorisation, une procédure pour laquelle nous disposons d'un délai de 12 mois et, dans ce cadre, nous avons répondu aux exigences techniques de la direction générale des territoires et de la mer, les services techniques de la préfecture permettant une reprise de l'activité immédiate, a déclaré à l'AFP Guillaume Leclerc, directeur pour la Guyane d'Auplata.

Aujourd’hui, Auplata a donc obtenu le renouvellement de ses concessions en Guyane jusqu’en 2043 par décret en date du 25 avril 2022 publié au Journal officiel pour "La Victoire", et  avec réduction de la superficie pour les concessions de "Dieu-Merci" (de 102,4 km² à 83,16 km²) et "Renaissance" (de 12,5 km² à 8,1 km²).  

Auplata, est le premier producteur d'or français coté en bourse. Il dispose de près de 700 km² de permis et titres miniers en Guyane.