publicité

L'eau de Sinnamary à nouveau potable : l'ARS autorise son utilisation

L’eau de Sinnamary à nouveau potable. L’Agence régionale de santé a déclaré que l’eau pouvait à nouveau être utilisée. Une décision qui met fin à plusieurs semaines d'incertitude.
 

© MCT
© MCT
  • Marie-Claude Thébia/VBedz
  • Publié le
Comme prévu, l’Agence régionale de la santé a déclaré l’eau du robinet de Sinnamary à nouveau potable. Les derniers tests, effectués sur l’eau prélevée en sortie de production d’usine sont tous revenus négatifs. Résultat : l’eau est déclarée potable, et consommable.
En revanche, des examens complémentaires seront effectués, sur les poissons récupérés dans la crique Yiyi, pour connaître la cause de leur mort.


80 résultats sur 300

Dès le 26 septembre, les premiers résultats étaient tombés dissipant les doutes des administrés. La mairie faisait le point après avoir reçu 80 résultats sur 300 de l’Institut Pasteur et d'un laboratoire de Nancy. Il s’agissait de déceler la présence éventuelle de 80 pesticides, et de quelques substances toxiques, comme l’arsenic, le mercure ou le cyanure. "De ce côté-là, tout va bien", avait annoncé le maire Jean-Claude Madeleine.

 

Privés d'eau depuis trois semaines

Le 20 septembre, des poissons morts étaient retrouvés aux abords de la station de captage en eau potable de la crique Yiyi. En conséquence, les autorités sanitaires avaient pris comme décision d'interdire d'utiliser l'eau du robinet. Les 3000 habitants de Sinnamary ont été alimentés par des citernes mises en place par la Société Guyanaise des Eaux. Des bouteilles d’eau ont également été distribuées.  
Aujourd'hui, les habitants peuvent à nouveau ouvrir leurs robinets. Un ouf de soulagement pour les usagers de cette commune de l'Ouest guyanais. 

  1 538 667 614

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play