publicité

Ecole de la Sophrologie de Guyane : apprendre à être en conscience

La sophrologie pourrait guérir les maux de l'âme. Ce n'est pas un phénomène de mode. La technique a plus de 50 ans d’existence et de pratiques. Elle peut aider à la gestion de la douleur et à la prise en charge de grosses pathologies comme le cancer. En Guyane, il existe une école dédiée.

  • Clotilde Séraphins Georges/MCT
  • Publié le
L'école de la Sophrologie existe depuis 2012. Elle a déjà formé officiellement une vingtaine de sophrologues assermentés. Une nouvelle session s'est ouverte. Dans la salle, des soignants, des enseignants, des assistantes sociales, des directeurs, des chefs d’entreprise, un public varié. Ils sont venus apprendre les techniques requises pour enseigner cette discipline. 


Titre professionnel officiel 

Ici, à l’école de Sophrologie de Guyane, ils se forment à être des sophrologues, ils ont accès à un titre professionnel officiel pour exercer un métier reconnu, pas un phénomène de mode selon les praticiens.
Jean-Marc Weill directeur pédagogique et enseignant à l’école de Sophrologie de Guyane : 

"La sophrologie est née dans les années 60 d'abord dans le milieu médical. Aujourd'hui cette discipline touche le plus grand nombre notamment dans le monde de l'éducation, les assistantes sociales, la médecine"


Vivre le présent pleinement 

La sophrologie selon la définition du Larousse, est une méthode qui vise à maîtriser les sensations douloureuses par des techniques de relaxation. La pratique veut répondre au besoin très actuel de retour à soi, de pacification interne, de ralentir, de vivre pleinement le présent.
Jean-Marc Weill, directeur pédagogique et enseignant à l’école de sophrologie de Guyane :

"La sophrologie est une méthode pensée par un neuro-psychiatre. C'est un travail sur la conscience. Il faut vivre les choses en nous sans a priori ni jugement."


La méthode est exclusivement verbale et non tactile, elle emploie un ensemble de techniques pour agir à la fois sur le corps et l’esprit
Reconnecter avec l’énergie, la force et les possibles en soi. Se vivre ainsi avec respect et amour doit permettre de combattre le stress et la maladie.
Le reportage de Guyane la1ère : 
Ecole de la sophrologie : apprendre à être en conscience

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play