Election présidentielle au Brésil : léger avantage à Lula devant Bolsonaro avant le 2e tour de scrutin du 30 octobre

océan atlantique
2e tour le 30 octobre entre Bolsonaro et Lula
2e tour le 30 octobre entre Bolsonaro et Lula ©Ricardo Stuckert / Marcos Corrêa Artwork : C.Parfait
Il y aura donc bien un second tour pour départager Lula Inàcio da Silva et Jair Bolsonaro. A quelques points d’écart, les deux candidats vont continuer de battre campagne jusqu’au 30 octobre dans un pays où les tensions entre les deux camps risquent de s’exacerber.

Lula qui était donné gagnant dans les sondages totalise finalement 48,09% des suffrages alors que le président sortant Bolsonaro a réuni 43,50% des voix. Cela représente un écart de plus de 6 millions de voix, 4,5% en pourcentage. Le duel va se rejouer le 30 octobre.
Ces élections ont mis en évidence un véritable schisme au sein de la population avec une radicalisation dans chaque camp. La campagne électorale était devenue très électrique ces derniers jours, le président sortant a même été voté en portant un gilet pare balle sous son maillot jaune, elle devrait encore se durcir.

En Amapa, l’état voisin de la Guyane, plusieurs arrestations liées à la fraude électorale ont eu lieu durant cette journée. Des rabatteurs d’électeurs pris en flagrant délit avec de l’argent et les fameux santinos qui indiquent les noms des candidats pour lesquels voter. Les amapaenses devront retourner aux urnes pour élire le président, Lula est en tête avec 45,67% des suffrages à 2 points de Bolsonaro qui a obtenu 43,41% des suffrages

Mais on notera que ces électeurs ont déjà mis en place leur nouveau gouverneur qui est Luis Clécio l'ancien maire de Macapa et ont réélu le sénateur Davi Alcolumbre. A souligner que l'Amapa détient un des plus forts taux d'abstention pour ce premier tour : 19,52%.

A Oiapoque où de nombreux brésiliens résidant en Guyane sont allés voter, l’atmosphère très festive qui a régné toute la journée ne cachait pas pour autant le désarroi d’une population qui s'estime délaissée par tous les politiques. Des électeurs qui s’interrogent sur leur avenir et attendent depuis des décennies le désenclavement routier de leur ville pour enfin espérer vivre mieux et accéder à un développement économique et social plus rapide. Dans cette commune, Lula a recueilli 8 885 voix (63,12%) et le président sortant 4 353 voix (30,92 %).

Les brésiliens qui ont voté à Cayenne, ils étaient 4000 inscrits, ont accompli leur devoir civique avec enthousiasme mais là encore, la division politique est à l’image de ce qui se passe sur le territoire national. Ce premier tour de scrutin donne l'avantage à Bolsonaro 48,58% contre 42,60 à Lula

En 2018, Jair Bolsonaro l’avait nettement emporté avec 63,29% des suffrages au second tour.