guyane
info locale

Eric Rozé, le maire de Ouanary témoigne après son agression

faits divers
Ouanary
Ouanary ©Google Map
Le maire de Ouanary agressé dans sa commune le 28 août dernier, en marge de la visite du préfet. Eric Rozé a porté plainte contre ses agresseurs. Ces derniers ont également intenté une action en justice contre le 1er magistrat de Ouanary. La justice devra démêler les fils de cette affaire. 
Eric Rozé
Eric Rozé maire de Ouanary
Eric Rozé est toujours en état de choc, près de 15 jours après son agression. Les photos parlent d’elles mêmes. Le visage tuméfié, il a 4 jours d’ITT et 15 jours d’arrêt maladie. Eric Rozé est maire de Ouanary depuis 25 ans. Cette agression dans la commune, il ne l’aurait jamais imaginé. Les faits se sont déroulés en marge de la visite du préfet Marc Del Grande le 28 août dernier.  
Eric Rozé maire de Ouanary : 

" Le préfet est arrivé à 8h. Après la visite, je l’ai raccompagné à l’hélicoptère, avec mon fils, des personnes de la commune nous ont pris à partie. J’ai voulu défendre mon fils, j’ai reçu un coup de poing qui m’a projeté sur une barrière. J’étais par terre. Les secours ont été appelés. Il m’a fallu attendre 4h pour arriver en pirogue à Saint-Georges."


Parole contre parole

Aujourd’hui Eric Rozé a porté plainte pour coups et blessures en réunion, envers un dépositaire de l’autorité publique auprès du procureur de la République. Ses agresseurs présumés sont connus. Ils ont eux aussi porté plainte, cette fois contre le maire. Ils ne souhaitent pas s'exprimer. C'est parole contre parole. 
Michel Quammie avocat d'Eric Rozé  explique :  

"Monsieur Rozé veut se battre pour que la vérité triomphe, il est en état de sidération. Il est maire de Ouanary depuis 25 ans."


Une affaire qui se dénouera uniquement après l’audition des différents témoins. Il y a encore quelques jours, un questionnaire était adressé aux maires de France pour mesurer le taux d’agression à leur égard. Aucun élu n’avait répondu en Guyane. Aujourd’hui la donne a changé.
 
Publicité