Espace: Soyouz doit décoller avec 5 passagers ce mardi

sciences
Report du tir d'une fusée Soyouz depuis la Guyane
©B.A.TAFRESHI / LEEMAGE
Ce mardi 17 décembre, Arianespace s’apprête à vivre un grand moment avec le neuvième et dernier lancement de l’année 2019 depuis le CSG – centre spatial guyanais. Il s’agit du troisième tir avec un lanceur russe Soyouz. Tir prévu à 5h54.
5h54 ce mardi matin, Soyouz devrait s'arracher de Sinnamary pour le VS23. Cette mission d’intérêt international devrait permettre la mise en orbite de cinq charges utiles. Les voyants étaient au vert hier pour un décollage prévu à 5h54 ce mardi matin depuis Sinnamary qui accueille le lanceur Soyouz.
Parmi les passagers devant « embarquer » sur ce VS23 avant d’être placés en orbite, un satellite italien (Cosmo-Skymed SG 1). C’est Thales Alenia Space Itale qui a construit ce satellite pour l’agence spatiale italienne et, le ministère de la défense du pays.
Deuxième passager, le télescope Cheops de l’agence spatiale européenne, un outil développé en lien avec la Suisse. Sa mission : renseigner sur des exoplanètes déjà identifiées.


Une mission prévue sur une durée de 4 heures et 13 minutes

Avec ces deux principaux passagers, trois cubestats expérimentaux feront également partie du voyage. Le cubesat 12U Angels pur produit français, le cubesat 3U EyeSat réalisé avec quelques 250 étudiants dans le cadre du projet Janus et puis, le cubesat 3U OPS-Sat construit par une firme italo-américiane pour le compte de l’agence spatiale européenne.
En Guyane, il a beaucoup plu ces dernières 24 heures, autant dire que la météo sera scrutée avant le déclenchement des opérations. Rappelons que la mission est prévue sur une durée d’un peu plus de 4 heures.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live