François Kuseni est le nouveau secrétaire de Guyane Ecologie

politique
François Kuseni (Guyane Ecologie) porte-parole du collectif Alter-Larivot
François Kuseni (Guyane Ecologie) porte-parole du collectif Alter-Larivot
Samedi 6 novembre, à l’issue d’un congrès, François Kuseni a été élu secrétaire de Guyane Ecologie. 85% des adhérents ont voté en sa faveur. Il succède ainsi à Michel Dubouillé, secrétaire du parti pendant trois années.

Guyane écologie a un nouveau secrétaire, c’est François Kuseni. Il a été élu ce 6 novembre, à l'issue d’un congrès. 100% des votants, soit 85% des adhérents ont voté en sa faveur. Il devient ainsi le successeur de Michel Dubouillé. Le nouveau secrétaire, membre du parti depuis trois ans, avait représenté Guyane Ecologie lors de la campagne d’élection du président de la collectivité territoriale de Guyane plus tôt dans l’année. 

Elections territoriales : liste « Guyane », cinq partis de gauche et des personnalités de la société civile derrière Jean-Paul Fereira

Il était alors porte-parole au sein du collectif Alter-Larivot, dont Guyane Ecologie est membre. "Ce dispositif m’a permis de m’approprier les questions d’énergie", nous explique-t-il. Et de poursuivre : "quand on parle d’énergie, on parle vraiment de toute la Guyane : les hôpitaux, l’économie, les commerces, les écoles. Donc finalement, ça m’a permis de voir et de m’approprier beaucoup de sujets."

L’environnement mais pas seulement 

Avant qu’il ne devienne secrétaire du parti, François Kuseni s’intéressait à la question de l’énergie mais aussi à l’économie et à l’emploi. Ces deux dernières années, il a participé “à la lutte pour l’évolution énergétique en Guyane”. Pour les trois prochaines années à venir (durée de son mandat), il représentera le parti et tiendra un rôle de “coordinateur”. Il entend bien poursuivre et achever les projets lancés par son prédécesseur, Michel Dubouillé. Le nouveau secrétaire souhaite aussi "travailler pour que l’écologie soit perçue pour ce qu’elle est : une force de proposition”. En effet, François Kuseni souhaite montrer que Guyane Ecologie n’est pas seulement un parti “d’opposition”. 

“Les écologistes en Guyane se perçoivent comme une très grande force d’innovation, une très grande force de solution et je n’ai pas l’impression que ce soit perçu de la même manière par tout le monde. On nous entend beaucoup trop sur des sujets environnementaux mais pas sur des sujets de lutte pour l’éducation, contre la criminalité, ni contre la misère.” 

François Kuseni, secrétaire de Guyane Ecologie

François Kuseni invite donc les personnes intéressées à consulter le programme “de plus de 100 pages” du parti. Plusieurs propositions se trouvent d'ailleurs sur leur site web. Neuf thématiques y se regroupées, parmi lesquelles : les énergies, la mobilité, l’économie, la culture, la santé, l’éducation, l’alimentation, la nature et le développement des liens continentaux. 

L’écologie guyanaise, c’est quoi ?

Le nouveau secrétaire de Guyane Ecologie souhaite mettre en avant une “écologie guyanaise”, comme l’a fait Michel Dubouillé avant lui. “L’écologie guyanaise, c’est notre réalité culturelle mais aussi notre réalité humaine”, explique-t-il. Ce dernier regrette également que la biodiversité guyanaise ne soit pas mise en valeur alors qu’elle pourrait être génératrice de “beaucoup de richesse”.

Une écologie guyanaise, c’est une écologie qui prend en compte notre réalité naturelle, culturelle, sociétale, réglementaire, financière.

François Kuseni, secrétaire de Guyane Ecologie

Enfin, le représentant de Guyane écologie a indiqué que son prédécesseur souhaite une transition “lente, en douceur”. Il quitte donc le secrétariat mais reste adhérent du parti dont il a été le secrétaire durant trois années.