publicité

Gabriel Attal, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation Nationale à la rencontre de la jeunesse de Guyane

Gabriel Attal secrétaire de l'Education Nationale et de la Jeunesse en visite en Guyane était l'invité du Guyane soir. Il est revenu sur les raisons de son séjour guyanais et en a tiré le bilan.

Gabriel Attal, secrétaire d'Etat à l'éducation nationale invitée du JT Soir de Guyane la 1ère © Guyane la 1ère
© Guyane la 1ère Gabriel Attal, secrétaire d'Etat à l'éducation nationale invitée du JT Soir de Guyane la 1ère
  • Par Catherine Lama
  • Publié le , mis à jour le
Le plus jeune membre du gouvernement par l'âge  - 29 ans - et la fonction - il a été nommé Secrétaire d'Etat à l'Education Nationale le 18 octobre dernier, Gabriel Attal est venu en Guyane pour 3 jours de rencontres avec les acteurs qui oeuvrent en faveur de la jeunesse. 
Le 16 novembre Gabriel Attal s'est notamment rendu à Saint-Laurent pour une visite de terrain avec au programme la découverte des ateliers de formation du Régiment du service militaire adapté (RSMA),acteur important de la formation et de l’insertion des jeunes en Guyane et un échange avec les élèves du lycée Lumina Sophie.
Gabriel Attal à Saint-Laurent du Maroni
Gabriel Attal à Saint-Laurent du Maroni

Une visite sur fond de contestation à l'Education Nationale

Cette visite s'est effectuée sur un fond de contestation sociale à l'Education Nationale. Le représentant du Gouvernement n'a pas rencontré les grévistes de l'intersyndicale. Il s'en est expliqué à la télévision :

"... C'est un dialogue avec une intersyndicale et le Recteur, pas avec le Gouvernement... Mon chef de cabinet a reçu l'intersyndicale et les associations le 15 novembre. Le Recteur signe un accord avec l'intersyndicale en ce moment, le rectorat va être débloqué. Je salue l'engagement du Recteur et la capacité à dialoguer qui arrive à une solution positive..."

Sur la situation des enfants exclus du système scolaire notamment les migrants, ils sont plus de 1000 actuellement pris en charge par des associations, Gabriel Attal estime que :

"... ces associations constituent un sas avant l'arrivée dans la scolarité normale... Ces enfants doivent apprendre la langue française cela doit être l'objectif principal... c'est pour cela que le Gouvernement a choisi de doubler le nombre d'intervenants en langue maternelle dans les établissements. De 44 on est passé à plus de 70 qui interviennent pour cet enjeu de traduction et pour permettre à ces élèves de s'intégrer dans la scolarité..."

Ces intervenants essentiels au système éducatif sont toujours cependant dans un statut précaire et insuffisamment formés en Guyane. Le ministre assure que les formations vont être mises en place, se renforcer et que les recrutements vont continuer. A terme, il devrait être plus de 100 intervenants dans les classes.
 

Sur l'axe citoyen, le modèle du RSMA peut être reproduit

Sur l'axe de la citoyenneté, Gabriel Attal qui a multiplié les rencontres avec les associations a réaffirmé sa conviction sur la notion d'engagement pour l'intérêt général qui conduit à l'inclusion véritable dans la société et dans le monde du travail. C'est le sens du SNU, le Service National Universel. Et sur ce plan la Guyane peut être une source d'inspiration notamment avec le dispositif mis en place par le RSMA :

"... Je pense qu'il faut s'inspirer de cette réussite ... de ce qui marche. Si je suis venu en Guyane, c'est mon premier déplacement outre mer, c'est pour voir tout ce dynamisme, toutes ces initiatives extrêmement positives qui se déploient sur le territoire. J'ai vu le RSMA, j'ai vu des associations d'éducation populaire, j'étais avec les frèrs de la Crik... on voit qu'il y a des initiatives, des énergies positives, formidables pour créer du lien social et répondre aux problématiques de violence, d'intégration. J'ai envie de les soutenir et de faire en sorte qu'elles se déploient sur tout le territoire."

 
Interview de Gabriel Attal le 16 novembre
Ce 17 novembre le secrétaire d'Etat, Gabriel Attal termine ce séjour avec une une réunion au Rectorat de Guyane et fera le point sur les différents projets d'engagement pour et par la jeunesse avec l'appui des forces de sécurité en Guyane.
Son départ est prévu dans l'après-midi.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play