Handidjokan : une section à l'ADAPEI de Rémire-Montjoly

sport
Handidjokan ADAPEI
Une section de Handidjokan a été mise en place depuis 4 ans à l'ADAPEI de Rémire-Montjoly en Guyane ©FL
Le Djokan est un art martial fondé par Yannick Théolade. Il y a 4 ans maintenant, il a décidé de dispenser des cours à l'ADAPEI et ainsi de créer la première section d'Handidjokan de Guyane. Un formidable échange va naître de cette collaboration.
Yannick Théolade : " ils sont vrais, de toute façon si on est faux, ils le ressentent tout de suite. On est sur du ressenti, de la perception (...) c'est vrai qu'avec eux (les résidents de l'ADAPEI) c'est un réel plaisir d'être soi-même". 
Voila quatre ans que Yannick Théolade, le fondateur du Djokan passe une heure tous les jeudis avec ce groupe de l'ADAPEI et il n'en démord pas, ces élèves sont peut-être différents, mais ils sont sincères dans l'investissement. 
Arielle, la monitrice-éducatrice du centre constate avec plaisir les progrès réalisés par le groupe. Elle s'accorde sur une plus grande sociabilisation, mais aussi et surtout une meilleure gestion des émotions. Pour elle, le handidjokan est un formidable outil pour cela. 
Le cours de Djokan du jeudi à l'ADAPEI est devenu au fil du temps une véritable rendez-vous pour ces combattants en herbe. Et si Yannick venait à louper la séance, ses élèves ne manquent pas de le lui rappeler les jeudis suivants dit-il avec sourire. 
Yannick Théolade explique : " ... ils vous donnent envie d'avoir envie".
Un formidable échange va naître de cette collaboration. 

Le reportage de Frédéric Larzabal
Les Outre-mer en continu
Accéder au live