publicité

L'hôpital de Cayenne une nouvelle fois sous administration provisoire

L’hôpital de Cayenne à nouveau sous administration provisoire. La directrice, Agnès Drouhin, quitte son poste. Elle l’a annoncé le 25 octobre, pendant le conseil de surveillance. Pour la seconde fois en 2 ans et demi, le Centre hospitalier Andrée Rosemon se retrouve encore en situation délicate.

© CL
© CL
  • Véronique Bedz/CL
  • Publié le

Un départ annoncé depuis des mois 

Même si le départ d’Agnès Drouhin était annoncé depuis plusieurs semaines, voire plusieurs mois, c’est la crise des urgentistes, qui, de l’aveu même du directeur de l’ARS, a précipité les choses – l’annonce fait l’effet d’une petite bombe.
Le 25 octobre, lors du conseil de surveillance, la directrice Agnès Drouhin, a annoncé son départ, ainsi que celui d’une partie de son équipe. Pourquoi ? Elle a évoqué une forme de lassitude suite à de nombreuses crises : les mouvements sociaux de mars-avril, la grève qui a perduré, jusqu’en juin, la crise des urgentistes.
Jacques Cartiaux, le directeur de l’Agence régionale de santé a tenu à rappeler que le ministère souhaitait saluer son engagement.
Néanmoins, la réalité est implacable : Agnès Drouhin n’a pas su fédérer. Elle sera restée un an et demi, seulement, à la direction du Centre hospitalier Andrée Rosemon.
Le directeur de l’Agence régionale de santé a donc signé un arrêté, pour mettre l’hôpital sous administration provisoire. Il précise bien qu'il ne s'agit pas d'une mise sous tutelle, l'administrateur qui sera nommé aura les prérogatives d'un directeur d'hôpital.

Le directeur de l'ARS Jacques Cartiaux


Une administration provisoire avec une feuille de route précise

Les ministres des outremers et de la santé recevront les grands élus, le directeur de l’ARS et la présidente du conseil de surveillance mercredi prochain. Le ou les administrateurs provisoires auront deux missions essentielles :
- Moderniser l’hôpital, avec les fonds obtenus de l’accord de Guyane
- Respecter le budget
Et trouver une équipe de direction pérenne qui prendra la suite.
Dernière information : le ou les administrateurs provisoires ont un mandat de 6 mois, renouvelable une fois. Précédemment, au départ de Dominique Delpech en mai 2016, deux administrateurs provisoires avaient été nommés : Pierre Lesteven et Bernard Roerich. Ils étaient restés jusqu’à l’arrivée d’Agnès Drouin, début 2017.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play