Jan Du le patron des enseignes U de Guyane émet un avis mitigé sur la révision des taux d'octroi de mer

consommation cayenne
Jan Du le patron des enseignes U de Guyane
Jan Du le patron des enseignes U de Guyane ©Guyane la 1ère
L’assemblée territoriale a adopté hier le projet de révision de ses taux de la taxe d’octroi de mer. Jan Du, le patron des enseignes U de Guyane alerte sur les conséquences de cette harmonisation des prix de la Grande Distribution qui se répercuteront sur les consommateurs.
L'argument qui a prévalu pour revoir certains taux d'octroi de mer a été essentiellement celui de favoriser la production locale par rapport aux produits importés. Un argument qui ne convainc pas tout lemonde et en premier lieu un patron de la grande distribution Jan Du qui était ce matin l'invité de Mayouri info.

Jan Du invité de Mayouri info

Il a alerté le président de la CTG, Rodolphe Alexandre sur sa vision par courrier le 20 janvier dernier.

lettre Jan Du

Il prend notamment l'exemple du prix du poulet qui vaut 5 fois plus cher localement,10€ le kg  que le poulet importé vendu 2€ le kg. Une denrée inaccessible sur le plan local dans certaines communes du fleuve notamment.

Jan Du

A ses détracteurs qui l'accuse de ne pas soutenir la filière locale, il rappelle avoir été le premier à Mana à mettre en place la filière des fruits et légumes. Il revendique d'être un entrepreneur local qui comprend bien l'économie et le temps qu'il faut pour développer des filières qui fonctionnent.
Il s'insurge sur le diktat de certains qui font croire que pour lancer une production locale il faut taxer ... c'est une doctrine dangereuse, très dangereuse qui ne fait qu'augmenter les prix de certaines catégories de produits sur lesquelles on ne peut pas répondre localement affirme t-il.
Pour lui en Guyane, le secteur de l'agriculture se défend bien et est même très bon par rapport à d'autres mais l'organisation est à revoir.

Jan Du'

Il a aussi rappelé que les marges des grandes surfaces étaient minimes sur les produits locaux comme sur la filière laitière - Solam - Délices de Guyane - le rhum avec la Belle Cabresse.
Sur le bouclier des prix, il explique aussi que tout le monde ne joue pas le jeu en faisant porter uniquement sur les distributeurs la baisse des prix.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live