publicité

Jeudi Noir en Guyane aussi

Journée de mobilisation nationale ce jeudi. Dans toute la France, les organisations syndicales promettent « un jeudi noir » dans la fonction publique et les transports. En Guyane aussi.

Faible mobilisation contre le projet de loi El Khomry à Cayenne © Patrick Clarke
© Patrick Clarke Faible mobilisation contre le projet de loi El Khomry à Cayenne
  • Par Marie-Claude Thébia
  • Publié le , mis à jour le
Près de 140 manifestations sont annoncées dans l’hexagone pour protester contre les projets de réforme du gouvernement, concernant l’assurance chômage, le statut des fonctionnaires ou encore la réforme de la SNCF.
En Guyane cette journée de mobilisation est relayée par l’UTG(Union des travailleurs guyanais) la FSU Guyane(Fédération syndicale unitaire) FO/SNETAA Guyane(Force ouvrière/Syndicat national de l’enseignement technique et autonome), le SSFP (Syndicat solidaire de la fonction publique), le SGEN (Syndicat général de l’éducation nationale) et la CDTG-CFDT (Centrale démocratique des travailleurs de Guyane-Confédération française démocratique du travail). Le SE UNSA(syndicat des enseignants de l’éducation nationale) ne se rallie pas au mouvement.

Des revendications à la pelle 


La CDTG-CFDT relaie l’appel de la CFDT. Elle proteste contre le dialogue social tronqué. Elle appelle les agents publics de l’Etat, du secteur hospitalier et territorial à manifester devant la Préfecture de Guyane et Saint Laurent. Selon le syndicat, il s’agit de garantir de bonnes conditions de travail et de lutter contre les souffrances dans le milieu professionnel.
La FSU Guyane a également lancé un appel à la grève. Selon la Fédération syndicale unitaire, le gouvernement ne voit dans la gestion du service public qu’un moyen de faire des économies. Les fonctionnaires subissent des régressions dans leurs acquis sociaux. De plus je cite « chaque citoyen de Guyane doit avoir accès à la santé , l’eau potable , l’éducation , les transports , l’énergie la justice ».
Enfin , le SGEN-CFDT, appelle lui aussi à la mobilisation dans l’Education nationale. Les dotations affectées à l’Académie sont insuffisantes. Leurs répartitions ne sont pas équitables.

Pour l’heure , difficile de connaître les répercussions de cette journée de mobilisation. Les chiffres seront connus dans les prochains jours.
Le reportage de Guyane la 1ère :

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play