Kourou : un homme tué par arme feu, l'auteur présumé publie une vidéo sur les réseaux sociaux

violence
Gendarmerie de Kourou
(Photo d'illustration) ©DR

A Kourou, un homme a été tué ce matin par arme à feu. Un meurtre revendiqué sur les réseaux sociaux. L’auteur présumé des faits a appelé la gendarmerie pour constater sur place, à son domicile, le corps sans vie. Une vidéo  tourne sur les réseaux sociaux avec des images de la victime.

 

Scène macabre diffusée sur les réseaux sociaux depuis ce jeudi matin. On y voit un homme revendiquer un meurtre à son domicile. Cela se passe à Kourou. Le suspect est à présent en garde à vue. Sur une vidéo diffusée, l’auteur explique avoir reçu des coups de couteaux de la part d’un homme qu’il héberge, suite à un désaccord sur fond de trafic de drogue.

Une affaire prise en charge par la gendarmerie de Kourou

Son agresseur, n’ayant pas quitté son domicile, l’auteur présumé des faits s’est réintroduit dans la maison, a chargé son arme et a tiré sur son agresseur. Des éléments qui pour le moment ne sont pas vérifiés. 
Cette affaire a été prise en charge par la brigade volontaire de Kourou et pour le procureur de la République, il est trop tôt pour en dire davantage.  

Les images de ce meurtre tournent sur les réseaux sociaux et sur ce point Samuel Finielz est très précis : pour toute diffusion de ces images vous risquez une peine d’emprisonnement de 5 ans ferme et 75 000 € d’amende. Les médias ne sont pas mis à l’écart, la législation prévoit 15 000 € d’amende.

Diffuser des images d’agressions violentes s’appelle le Happy Flapping et cet acte n’est pas sans conséquence. Donc il vaut mieux s’abstenir de partager cette vidéo macabre.