La cellule interministérielle de crise (Covid-19) laisse place à un rendez-vous hebdomadaire sur l'insécurité

santé
CIC du 15 septembre 2022 ©Guillaume PERROT
L'épidémie de Covid-19 a quasiment disparu en Guyane. A cette occasion, la cellule interministérielle de crise, mise en place par l'ARS et la Préfecture de Guyane, a vécu sa dernière heure. En revanche, l'insécurité est bien trop présente. Une réunion hebdomadaire permettra aux autorités de définir les objectifs pour mettre fin à ces violences.

La dernière cellule interministérielle de crise s’est tenue hier, le 15 septembre 2022. Cette réunion hebdomadaire, puis bimensuelle, était l’occasion de faire le point sur la situation sanitaire liée au Covid-19. Aujourd’hui, aucune mesure n’est appliquée en Guyane et la situation est presque revenue à la normale.

Là, on vient de faire le bilan du taux d’incidence qui est l’un des plus bas de France […] et surtout aucune pression hospitalière, ce qui veut dire qu’il n’y a pas d’intérêt à se réunir pour échanger des données qui sont disponibles sur le net (sur les réseaux sociaux de l’Agence Régionale de Santé de Guyane, NDRL)

Thierry Queffelec, Préfet de Guyane.

Rappelons, tout de même, que depuis mars 2020, 410 personnes sont décédées en Guyane après avoir contracté le virus du Covid-19. Le dernier décès est survenu dans la semaine du 9 au 15 septembre dernier. En ce qui concerne la vaccination, elle reste au point mort. 

Un nouveau rendez-vous sur l'insécurité

Désormais, un autre rendez-vous sera mis en place par la Préfecture de Guyane. Il sera question de l'insécurité. "C'est important que les gens comprennent ce que fait cet escadron supplémentaire, qui a été demandé parce qu'il y avait des tensions", informe Thierry Queffélec. Chaque semaine, les autorités compétentes se réuniront pour définir les objectifs hebdomadaires en termes de sécurité. 

Par la même occasion, comme pour la crise sanitaire, une infographie permettra au grand public de se rendre compte des actions menées par la gendarmerie. La première a été publiée ce 16 septembre. L'on apprend notamment que 73 opérations conjointes ont été menées par les forces de l'ordre sur le territoire Guyanais entre le 8 et le 15 septembre.