guyane
info locale

La multinationale minière Iamgold a adressé au gouvernement sa demande de permis de recherches minières au Sud-Est de Cacao

économie
Vue aérienne d'une mine d'or
Vue aérienne d'une mine d'or ©Franck Leconte
La multinationale Iamgold a adressé une demande au gouvernement pour des recherches minières sur une zone de dix-sept kilomètres carrés à Roura à cinq kilomètres au Sud-Est de Cacao à Permis Sainte-Marie. L'association Maïouri Nature a fait part de son mécontentement quant à ces recherches.
Si la superficie de cette nouvelle demande de permis de recherche d’Iamgold couvre une zone presque deux fois inférieure à celle du projet "harmonie", la démonstration de la menace pour l’environnement d’une telle entreprise n’est plus à faire pour Maïouri Nature. L'association fustige des "chantiers irresponsables" et s'oppose vigoureusement à cette entreprise de recherche.

Un impact mineur sur la nature selon Iamgold

Bien entendu, dans son dossier, la compagnie minière défend, au contraire, un impact mineur sur l’environnement durant la prospection. Située au pied de la montage de Cacao la zone du Permis Sainte-Marie est à cheval sur deux bassins versants : celui de la rivière Orapu et celui de la rivière la Comté. C’est un territoire qui recoupe en partie ou en totalité, le domaine forestier de l’ONF, la Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique de la montagne de Cacao et le pôle Est du Parc naturel régional de Guyane. Cependant un développement économique respectueux de l’environnement est autorisé dans ces espaces.

La commission des mines doit émettre son avis

Iamgold France revendique un investissement de 556 000 euros durant les 5 années que dure le permis de recherche. Il revient, désormais, à la commission des mines de se réunir pour émettre un avis sur le dossier déposé par Iamgold. A l’issue de l'analyse, le préfet se prononcera également avec tous les éléments en main et le tout remontera au gouvernement pour la signature ou non du ministre en charge des mines.