Brésil : Jair Bolsonaro a choisi Nelson Teich comme nouveau Ministre de la Santé

coronavirus
Jair Bolsonaro et le nouveau ministre de la santé Nelson Teich
Jair Bolsonaro et le nouveau ministre de la santé Nelson Teich ©Marcello Casal Jr Agência Brasil
Après un mois de polémique au grand jour, le président du Brésil, Jair Bolsonaro a fini par se séparer de Henrique Mandetta qui occupait le poste de Ministre de la Santé. Les 2 hommes étaient en profond désaccord sur la gestion de la crise sanitaire qui secoue le Brésil. Nelson Teich prend le poste.
On en sait un plus sur les intentions du nouveau ministre de la santé pour tenter de faire oublier le populaire Luis Henrique Mandetta


Un ministre en accord avec Bolsonaro mais soucieux de ménager les élus

Le cancérologue Nelson Teich se dit bien évidemment en accord total avec son président. Il souhaite multiplier les  tests dans tout le pays. Toutefois à l’instar de son prédécesseur, il semble aussi vouloir ménager les gouverneurs et les maires qui, plus que jamais poursuivent de leur côté leur propres actions dans le but de freiner la propagation du Covid-19. Pour exemple : le gouverneur Joao Doria a déjà prolongé le confinement sur la totalité de l’état de Sao Paulo jusqu’au 11 mai.
Décision qui, on s’en doute, ne plaît pas à Jair Bolsonaro qui continue de s’élever contre les mesures d’isolement. Il a declaré le 16 avril que :

« ...si rouvrir les magasins est un risque alors je suis prêt à assumer ... Et si les choses empirent, vous pourrez toujours vous assoir sur mes genoux ... »


Une bien étrange déclaration du numéro 1 brésilien qui a aussi évoqué son intention de rouvrir les frontières au plus vite.


Un climat politique de plus en plus délétère

Bolsonaro toujours à l’offensive a ouvertement accusé les présidents des deux assemblées et la Cour Suprême de complot pour le sortir du pouvoir. Etrange climat politique ici au Brésil dans un contexte de crise sanitaire qui s’aggrave chaque jour, 217 décès supplémentaires en 24h, le 17 avril
Les personnels soignants ne cessent d’alerter les autorités médicales sur leur manque de moyens.
On a appris que 30 infirmiers et infirmières sont décédés depuis l’arrivée du virus au Brésil.
Dans les états proches de la Guyane l’inquiétude est de mise. Hier l’Amapa a enregistré un dixième décès. Dans le Para le dernier bilan fait état de 26 morts et dans l’Amazonas et sa capitale Manaus cela n'est pas mieux.
Ce sont à ce jour 145 personnes qui ont perdu la vie.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live