publicité

Un mandat d'arrêt international via Interpol requis envers un policier guyanais

Une information judiciaire a été ouverte à l'encontre de Marcelo Louveau de La Guigneraye par le procureur de la République. Ce policier est soupçonné d'avoir exercé des activités de comptabilité occultes. L'avis de disparition inquiétante émis depuis le 29 mai par sa famille a été levé. 

© guyane 1ère
© guyane 1ère
  • Par Marie-Claude Thébia
  • Publié le , mis à jour le
Il y a quelques semaines, un avis de recherche pour disparition inquiétante avait été émis par sa famille et ses collègues de travail : Marcelo Louveau de La Guigneraye avait disparu. Les pires rumeurs circulaient quant à la disparition soudaine de ce policier de la brigade de nuit du commissariat de Cayenne. Sa photo et l'avis de recherche se propageaient par le biais des réseaux sociaux suscitant l'inquiétude et la stupéfaction.
Depuis, l'avis a été levé. La police fédérale du Brésil a confirmé le passage du policier guyanais au poste de contrôle d'immigration d'Oiapoque, ville frontière. Chaque jour amène son lot de révélations sur les supposées activités annexes de ce représentant des forces de l'ordre dans le monde de la nuit du quartier chaud "Chicago", le village Chinois. 

Ouverture d'une information judiciaire 

En clair, une information judiciaire a été ouverte à l'encontre du policier par le procureur de la République Eric Vaillant  pour "chefs de travail dissimulé par dissimulation d'activité, recel d'abus de biens sociaux, blanchiment de fraude fiscale aggravée, abus de confiance et falsification de chèque et usage sur une période infractionnelle allant du 1er décembre 2014 jusqu'au 29 avril 2018."
Le préjudice selon le procureur, est, a minima "à hauteur de 56 749,64 euros pour le recel d'abus de biens sociaux, de 70 690 euros pour le blanchiment de fraude fiscale aggravé et de 37 964 euros pour l'abus de confiance".


Un mandat d'arrêt international requis 

Marcelo Louveau de La Guigneraye est soupçonné d'exercer des activités de comptabilité notamment auprès de débits de boissons sans procéder aux déclarations auprès des organismes sociaux et fiscaux. 
L'IGPN ( inspection générale de la police nationale) a été saisie le 30 janvier 2016 de l'enquête préliminaire initiée par le commissariat de police de Cayenne. Ce sont des contrôles de bars à la Crique en 2015 qui ont déclenché cette enquête. Marcelo Louveau de La Guigneraye est considéré comme en fuite. Un mandat d'arrêt à été requis en vue d'une diffusion au niveau international via Interpol.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play