guyane
info locale

L'orpaillage illégal toujours aussi présent sur le territoire du Parc Amazonien

orpaillage
Site d'orpaillage illégal dans le Parc Amazonien
Site d'orpaillage illégal dans le Parc Amazonien ©Parc Amazonien
L'orpaillage clandestin est en hausse de 10 % depuis le début de l'année dans le territoire du Parc Amazonien au sud de la Guyane.  En septembre, 145 sites illégaux ont été recensés. 12 ans après sa création, la plus grande aire protégée de France, continue d'être pillée et polluée.
Les survols en hélicoptère du territoire du Parc Amazonien, sans surprise, montrent les activités dévastatrices des orpailleurs illégaux. Les responsables du Parc Amazonien sont inquiets et tirent une nouvelle fois la sonnette d'alarme. Les sites se multiplient sur le Haut Maroni, dans la commune de Papaïchton, plusieurs sites d'eaux sont pollués ce qui ne laisse aucune chance de survie aux poissons des rivières.


145 chantiers illégaux d'orpaillage recensés en septembre

Le dernier relevé effectué par les agents du Parc fait état de 145 sites illégaux dans la seule zone sud, résultat de 4 jours de vols dont 65 au coeur du Parc qui est pourtant dans une zone protégée.
Le directeur adjoint du Parc Amazonien, Arnaud Ancelin  dresse un constant alarmant :

... On a le 3e plus haut chiffre depuis que l'on fait ces survols... on est sur un niveau d'empreinte de l'orpaillage illégal qui est très très préoccupant...

Les deux tiers des sites recensés se trouvent sur la Haut Maroni à Papaïchton et surtout Maripa-soula. Les pirogues ravitaillent jour et nuit les chantiers clandestins. Elles arrivent du Surinam, la base arrière des trafiquants où l'approvisionnement est très facile. Cela explique la situation actuelle.
Pirogue de ravitaillement pour les sites illégaux
Pirogue de ravitaillement pour les sites illégaux ©Parc Amazonien
Pour Arnaud Ancelin, il faut que cette situation soit au coeur des discussions d'un prochain conseil de défense écologique car les enjeux sont désormais de niveau national.
Site d'orpaillage illégal en pleine forêt
©Parc Amazonien
Cette situation se répète aussi à l'est où sur le territoire de Camopi, 33 sites d'orpaillages ont été repérés. Seule la commune de Saül semble relativement épargnée avec 5 chantiers installés loin du bourg.
Publicité