Coronavirus : l'épidémie de Covid-19 à Grand-Santi circonscrite, aucun nouveau cas depuis le 30 avril

coronavirus ouest guyanais
Guyane le haut Maroni entre Papaïchton et Grand Santi
Le haut Maroni entre Papaïchton et Grand Santi ©Catherine Boutet
En avril Grand-Santi était le premier cluster du département avec l’apparition de 22 cas de Covid-19. Près de 20 jours après, l’épidémie semble être circonscrite. Aucun nouveau patient depuis le 30 avril.
La fin du cauchemar pour les habitants de Grand-Santi, cette commune enclavée du Haut Maroni. Le 23 avril, le préfet de Guyane plaçe plusieurs hameaux de Grand-Santi en quarantaine, suite à la découverte d’un foyer épidémique. 22 cas de Covid-19 sont enregistrés en quelques jours. Ces malades auraient été contaminés par un patient de Saint-Laurent venu passer le week-end de Pâques en famille. Une mission de suivi de l’Agence régionale de santé se rend aussitôt sur place. Un ensemble de trois kampoes (hameaux) est placé en quarantaine à Grand-Santi : Tonka, Mafoufou et Monfina. Au moins 150 personnes y vivent. 21 personnes acceptent d’être isolées à l’hôtel du Fleuve à Sinnamary. 
 

Pas de nouveaux cas depuis le 30 avril

Aujourd’hui, l'Agence régionale de santé indique que le dernier cas testé positif au coronavirus dans le périmètre de la commune a été enregistré le 30 avril. Les prélèvements effectués ces derniers jours sont tous revenus négatifs. Le confinement des trois écarts où vivaient les malades devrait être levé ce jeudi.
Par ailleurs, les premiers patients de Grand-Santi accueillis à l’hôtel du Fleuve ont quitté l’établissement samedi. Les derniers (quatorze) devraient partir ce mercredi. Au total, les équipes sanitaires ont effectué 22 tournées, visité 102  kampoes et réalisé près de 270 prélèvements. Quant aux habitants, après deux semaines d'inquiétude et d'angoisse, ils vont enfin goûter à la liberté retrouvée.