Coronavirus : La situation en Guyane et dans la région

coronavirus saint-laurent-du-maroni
Lit de confinement anti coronavirus au CHOG
Lit de confinement anti coronavirus au CHOG ©Wilfried Redonnet
Le coronavirus toujours à la Une de l’actualité aujourd’hui. Chez nous, la cellule de crise et de veille de l’ARS reste active. La structure poursuit ses investigations auprès des parents d’élèves, des lycéens de Saint-Laurent du Maroni et des passagers des avions.
 
Plusieurs dizaines de tests restent encore à faire. Pour l’instant, mis à part les 5 personnes identifiées il y a 3 jours, il n’y aurait pas d’autres cas selon les derniers tests effectués vendredi à l’Institut Pasteur à Cayenne.

En Martinique, 2 premiers cas de coronavirus ont été confirmés. Il s’agit de 2 professionnels de santé venus de Suisse et d’Italie pour participer à un séminaire scientifique. Ils ont été pris en charge dans le cadre d’un dispositif spécial.

De leur côté, le Brésil et le Suriname ne comptent pas fermer leurs frontières pour l’instant, notamment à Albina et Oyapock. En revanche, des contrôles plus poussés devraient être organisés prochainement. L’armée de terre et la marine du Brésil sont également prêtes à participer à ces contrôles à Vila Brasil, près de Camopi ainsi qu’à Oiapoqué où une dizaine de médecins spécialistes est sur site pour inspecter les installations hospitalières afin de savoir quels moyens pourraient être engagés en cas d’épidémie.

En direct depuis l'archipel de Saint-Pierre et Miquelon, la ministre des Outre-mer Annick Girardin a appelé ce samedi les populations à "rester unies" et ne pas "céder à la panique" face à la crise sanitaire engendrée par la propagation du coronavirus. 
Un extrait de son allocution:

Coronavirus: Annick Girardin appelle au calme


En France, le coronavirus continue de s'étendre. Le ministère de la Santé annonce ce samedi que 716 cas sont confirmés soit 103 de plus que vendredi soir. Deux nouveaux décès ont également été enregistrés dans les Hautes-de-France et en Normandie ce qui porte le bilan à 11 décès.

L’hexagone est maintenue en « stade 2 » mais les mesures sont renforcées dans l'Oise et le Haut-Rhin.
À compter de lundi matin, et pour 15 jours, les établissements scolaires seront fermés dans ces départements.

QUEL DISPOSITIF A SAINT-LAURENT DU MARONI

A Saint-Laurent du Maroni donc où les premiers cas ont été constatés les équipes médicales du centre hospitalier de l’Ouest Guyanais s’organisent.
Une aile entière du CHOG est désormais dédiée aux personnes porteuses du coronavirus. Un espace dans lequel elles sont immédiatement prises en charge. Installées dans des lits hermétiques pour éviter la diffusion du virus. Les équipes médicales ont un processus de confinement bien rodé pour prendre en charge ces patients. 
salle de confinement anti coronavirus
©Wilfried Redonnet
D’ailleurs l’heure est à la prévision, pour anticiper toute nouvelle arrivée de porteurs de COVID-19, une autre aile a été aménagée. Une dizaine de lits est installé, le service ne contient aucun patient pour le moment.
équipe soignante au CHOG
©Wilfried Redonnet
LA GESTION DES STOCKS

Pour gérer au mieux une éventuelle propagation. La gestion des stocks est une nécessité, notamment la gestion des équipements de protection pour le personnel soignant.
Gestion de masques de protection
©Clara De Bord, Directrice de l'Agence Régionale de Santé
La directrice de l’Agence Régionale de Santé a annoncé via son compte twitter l’arrivée vendredi soir de masques qui vont être distribués en pharmacie. Pour exemple, les officines de Rémire et de Cayenne sont livrées avant 13h ce samedi.
Distribution de masques de protections anti coronavirus
©Clara De Bord, Directrice de l'Agence Régionale de Santé
Rappelons que neuf personnes sont mortes depuis janvier du COVID-19. 13 régions dans l’hexagone ainsi que la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane sont touchées par le coronavirus.