Coronavirus : 9 cas avérés à Grand-Santi

coronavirus guyane
Guyane le haut Maroni entre Papaïchton et Grand Santi
Le haut Maroni entre Papaïchton et Grand Santi ©Catherine Boutet
Une enquête épidémiologique était en cours dans la commune. Un homme, diagnostiqué Covid-19 travaillant en tant que prestataire de service au Centre Hospitalier de l’Ouest Guyanais était entré en contact avec des habitants du kampoe : Tonka, non loin du bourg de Grand-Santi.

 
Le dépistage positif Covid-19 de l’homme en fin de semaine dernière a immédiatement entrainé une enquête épidémiologique. Elle livre ses premiers enseignements : 9 cas avérés sont répertoriés.
Comme nous vous l’annoncions dans cet article, l’homme au cœur des investigations était récemment entré en contact avec des personnes du village Tonka avec qui il entretiendrait des liens étroits.

Le Centre Délocalisé de Prévention et de Soins de Grand-Santi a immédiatement entrepris des tests sur une bonne partie des résidents.
Ces personnes diagnostiquées positives sont donc des personnes contacts, autrement dit, elles ont eu une proximité directe ou indirecte avec une personne infectée par le coronavirus.
A Tonka, on est dans l’expectative, d’autres prélèvements sont encore à l’étude nous indique l’Agence Régionale de Santé (ARS).

Dans un communiqué de presse, la préfecture de la Région Guyane indique que : "sans attendre les résultats, le kampoe a été mis en confinement, afin d'éviter une éventuelle diffusion du virus dans les villages à proximité".
Le dispositif devrait être maintenu durant toute la durée de la contagiosité.
Par ailleurs, une recherche active d'autres personnes symptomatiques dans les écarts les plus proches sera effectuée, toujours selon la Préfecture. 
 

Quelle prise en charge

Une chaine de solidarité est d'ores et déjà en place. 
Une pirogue affrétée par la commune de Grand-Santi et contenant des colis d'aide alimentaire pour le kampoe est arrivée sur site ce mercredi après-midi. Une autre affrétée par la sous-préfecture de Saint-Laurent du Maroni en coordination avec la Communauté des Communes de l'Ouest Guyanais est attendue avec 250 masques chirurgicaux à son bord, essentiellement pour le personnel communal. Une aide qui sera renouvelée si besoin.

Un renfort des forces de gendarmerie est également effectif pour assurer le strict respect de la quatorzaine. 

Les services de l'Etat rappellent la mise à disposition de l'Hôtel Du Fleuve à Sinnamary pour les patients déclarés positifs qui souhaitent passer leur quatorzaine dans un endroit adapté, avec un suivi médical.
 

Quel état des lieux

Le Premier Ministre Edouard Philippe affirmait ce dimanche que « l’évolution de l’épidémie dans les Outre-mer semble, compte-tenu du respect du confinement et des mesures, sous contrôle ». L’émergence des cas dans cette partie du territoire Guyanais trahit ces propos.
A Saint-Laurent du Maroni, la communauté soignante et l’ensemble du personnel du Centre Hospitalier de l’Ouest Guyanais affiliés CDTG -CFDT sont en colère. Le processus de prise en charge du dernier employé dépisté Covid-19 est fortement décrié. Une réunion de crise s’est par ailleurs tenue ce mercredi.


Le Covid-Info de ce jour annonce donc 10 nouveaux cas avérés positifs. 107 personnes contaminées par le coronavirus sont recensées depuis le 4 mars en Guyane. 1 patient est encore en réanimation. La Guyane comptabilise à ce jour un décès lié au coronavirus.