Covid-19 : entre deux vagues, le taux de létalité a doublé en Guyane

coronavirus guyane
Vaccin anti Covid
©Spencer Davis - Pixabay
La 4e vague covid se profile sur le territoire guyanais. Un nouvel épisode sanitaire qui s'annoncerait plus ravageur avec la présence du fameux variant delta. Le dernier bulletin épidémiologique de l'ARS met en exergue l'augmentation impressionnante de la létalité.

Les autorités sanitaires ne cessent d'alerter sur une reprise épidémique dans les prochains jours en Guyane. Elle s'annoncerait davantage virulente alors que durant la 3e vague, les décès se sont multipliés.

Augmentation exponentielle des décès covid ces derniers mois

Pour le seul mois de juillet, les autorités sanitaires confirment le décès de 40 personnes. Il s'agit bien d'un record mensuel. Cela n'avait jamais été constaté depuis le début de la crise en Guyane. L'impact en vies humaines a été très lourd durant cette 3e vague force est de le constater.
Le point épidémiologique du 5 août fait un bilan des différentes vagues :

  • 18 mai 2020 au 20 septembre 2020 ► 64 décès
  • 16 novembre 2020 au 7 février 2021 ► 9 décès
  • 22 mars 2021 à nos jours ► 104 décès 

La majorité de ces victimes souffraient de comorbidités. Les  comorbidités  les  plus  fréquentes  étaient  toujours, quelle que soit la  vague :  l’hypertension artérielle,  le diabète et l’obésité précise t-on dans le bulletin.
Ces personnes, en général, étaient âgées de plus de 60 ans et la plupart n'étaient pas vaccinées. Actuellement, seulement "30% des personnes souffrant d’une pathologie respiratoire, 23% des diabétiques et 23% des personnes obèses sont vaccinées en Guyane."

Le variant delta présent à 42% sur le territoire 

Le Sras - covd-19 a déjà muté de multiples fois, actuellement deux ces principaux variants sévissent en Guyane, les variants delta (variant indien) et gamma (variant brésilien).
Delta est désormais présent à 42% sur le territoire et la majorité des cas serait due à une contamination maintenant endogène.
Le variant gamma serait présent maintenant à 56% mais il est responsable à plus de 80% des cas de la 3e vague qui a sévi depuis le mois d'avril et s'est prolongée jusqu'à la fin du mois de juillet.

Ce 10 août, faisant suite à la mise en oeuvre du pass sanitaire, le préfet, Thierry Queffelec devrait annoncer les mesures de freinage qui seront adoptées pour faire face à la propagation du covid-19.