Déconfinement : la Guyane désormais en zone orange et sous surveillance

coronavirus guyane
Edouard Philippe direct
©Xosé Bouzas / Hans Lucas / Hans Lucas via AFP
Edouard Philippe a présenté ce matin depuis Matignon les mesures mises en place pour la deuxième phase de déconfinement face à la pandémie de coronavirus. Si l’étau se désserre et la carte de France devient verte, la Guyane, passe à l’orange et observe encore une vigilance particulière.
Le gouvernement s’est félicité des résultats encourageants de la circulation du coronavirus depuis le déconfinement dans toute la France, mais avec une attention particulière pour la Guyane qui passe, elle, à l’orange, en raison deux indicateurs préoccupants : plus de 10% des tests effectués sont positifs et le virus se reproduit encore trop à partir d’un cas. Les deux autres indicateurs ne sont pas alarmants : il s’agit du taux d’incidence du virus sur la population, encore contenu, et le taux d’occupation des lits de réanimation. 


Une liberté retrouvée mais encore limitée pour certains secteurs

Conséquence : la liberté retrouvée sera un peu plus limitée ici et cela se vérifiera dans la réouverture des lieux de rassemblement, particulièrement les bars et les restaurants où seules les terrasses pourront accueillir des clients.
En ce qui concerne les déplacements le Préfet ici en Guyane aura toujours le pouvoir de les restreindre. Et puis, pour les arrivées extérieures, le gouvernement annonce une vigilance pour tous les territoires des outremers où des quatorzaines spécifiques sont encore à l’étude.

Et puis un mot de l’Education Nationale, si tous les collèges et écoles seront ouverts en France le 2 juin, cela ne concerne, à priori, pas la Guyane. On retiendra quand même une annonce pour l’épreuve de français anticipée au baccalauréat, c’est le contrôle continu qui servira pour la notation.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live