Elections territoriales 2021 : la liste Alexandre vire en tête du premier tour de scrutin marqué en Guyane par une forte abstention

élections 2021 guyane
Second tour pour l'élection territoriale 2021
©EG

Retour aux urnes pour un second tour des territoriales ce 27 juin, mais il faudra aussi compter avec l'abstention, véritable arbitre de ce premier tour. Si la liste Alexandre vire en tête avec 43,72% des voix, elle est suivie par les listes Serville, Fereira et Américain qui pourraient s'allier. 

L'entre-deux-tours sera déterminant, y aura-t-il fusion ou pas face à la liste du candidat sortant Rodolphe Alexandre? Mais quoiqu'il en soit, il faudra convaincre l'électorat de se déplacer, l'abstention a atteint 66% pour le vote de ce 20 juin. 

La liste de Rodolphe Alexandre avec 43,72% des voix a pris le pas sur les autres candidats qui ont recueilli 27, 67% des suffrages pour Gabriel Serville, 23,34% pour Jean-Paul Fereira et 5,3 % pour Jessi Américain. Ce dernier ne peut pas se maintenir mais se trouve en possibilité de fusionner.
L'abstention, une fois de plus, a été un des marqueurs essentiels de cette élection. Sans doute y a t-il plusieurs raisons à cela :

Un contexte sanitaire déstabilisant 

La Guyane se trouve dans une instabilité sanitaire depuis des mois toujours à contre courant des pics épidémiques des épisodes hexagonaux. Dans une situation de confinement et de couvre-feu quasi perpétuels depuis plus d'un an. A cela s'ajoute, une situation socio-économique très pertubée et même alarmante. La lassitude de la population est prégnante, elle n'aspire qu'à un retour à une certaine normalité. 

Le feuilleton du report des élections

Au plan national, il a été décidé de reporter les élections régionales et départementales prévues au mois de mars, au mois de juin. Une période qui devait être davantage favorable sur le plan sanitaire. En Guyane, cela n'a pas été le cas. La campagne électorale a donc été marquée par la volonté des listes Serville et Fereira d'obtenir un report pour le mois d'octobre. Finalement, les élections sont maintenues pour les 20 et 27 juin. Les électeurs peuvent aller voter munis d'une attestation de déplacement. Décision intervenue à quelques jours du scrutin. 

 

La prime au sortant

Il devait y avoir un front de gauche annoncé par Gabriel Serville en 2020 au mois de décembre. La question de la tête de liste ne se pose pas encore. Au final, ce sont trois listes qui se retrouvent face à celle du président sortant Rodolphe Alexandre. Un candidat sur tous les fronts depuis des mois et qui a peaufiné son discours. Comme au plan national, il bénéficie de l'effet "prime au sortant" et s'appuie sur sa longue expérience du terrain et sur son bilan pour mobiliser son électorat. En face, les autres candidats ont tout à démontrer et en premier lieu, à justifier l'image de personnes qui n'ont pas pu s'entendre pour présenter un programme commun.

Faut-il ajouter à cela, une habitude bien guyanaise d'attendre le second tour pour aller voter. Changer ou ne pas changer d'élus? Un questionnement qui mène à l'indécision. La campagne de terrain s'est beaucoup effectuée sur le numérique à travers les réseaux sociaux. Elle n'a pas toujours touché toutes les cibles.

Sur cet entre-deux tours très court, les équipes en lice vont devoir analyser vite et finement comment mobiliser l'électorat dans tous les points d'un territoire très atypique pour contrer l'abstention.