Le Rotary club de Rémire-Montjoly offre des bouées de sauvetage qui seront installées sur les plages de la commune

solidarité guyane
Cérémonie de remise des bouées de sauvetage à la mairie de Rémire-Montjoly
Claude Plénet (au centre) maire de Rémire-Montjoly rçoit le don de bouées du Rotary club ©DR
A l’initiative du Rotary club de Rémire-Montjoly en partenariat avec la municipalité de Rémire-Montjoly des bouées de sauvetage vont être installées sur les trois plages de la commune. La remise de ces bouées a eu lieu le 20 juin à la mairie.

Les vacances s’annoncent ensoleillées et nombre d’entre nous vont se rendre à la plage ou en rivière. Les précautions d’usage sont de mises pour éviter les accidents et les noyades.

A Rémire-Montjoly, traditionnellement les plages sont très fréquentées autant pour le bain que pour les activités sportives. Après deux ans de pandémie et de périodes de confinement, les usagers retrouvent leurs habitudes et investissent leurs espaces naturels.
Pour les membres du Rotary club de Rémire-Montjoly, il paraissait essentiel d’accomplir une action significative pour cette période de vacances.

Des bouées placées dans des coffres sur chaque plage

Ils ont donc financé l'achat de trois bouées placées dans des coffres qui vont être installés sur les plages de Gosselin, Biblos et Oasis. Un projet murement réfléchi en comptant sur le civisme des plagistes. Cette opération se chiffre pour le club service à 1800 euros. Si cela fonctionne bien, plusieurs autres coffres pourraient compléter ce dispositif.

Jérôme Thisselin, le président du Rotary club de Rémire-Montjoly
Jérôme Thisselin, le président du Rotary club de Rémire-Montjoly lors de la remise des bouées de sauvetage ©DR

Le président Jérôme Thisselin rappelle que les bouées peuvent sauver des vies :

« Cette action a germé dans l'esprit de quelques Rotariens il y a quelques années après un drame tragique survenu sur l'une des plages de la commune. Un jeune homme s'est noyé avec sa compagne en tentant de lui venir en aide, tous deux bloqués dans la vase. En matière de nautisme parfois la chose la plus simple à faire est d'envoyer un objet stable auquel la victime peut se raccrocher, une bouée de sauvetage par exemple. Il est très difficile de venir en aide à quelqu'un qui se noie et souvent les personnes qui tentent d'aider se retrouvent à leur tour victimes de ces drames. »

Le club service entend bien poursuivre ses actions en menant, à la rentrée, une opération santé ciblant l’obésité infantile avec la distribution dans toutes les classes de cm2 de Guyane d’un livret imagé expliquant les notions du « bien mangé ».