Pass sanitaire : les professionnels Guyanais planchent sur des propositions

social guyane
Pass sanitaire
Sébastien Lecornu, le ministre des outremers s’est dit ouvert à une adaptation du pass sanitaire dans nos territoires. Il a appelé les élus à lui faire des propositions. Les socio-professionnels travaillent ce matin pour faire remonter leurs desideratas.

Réunion au sommet ce samedi matin à la chambre de commerce et d’industrie de la Guyane, les socio professionnels y ont été invités afin de travailler sur les différentes adaptations possibles quant à la version outre-mer du pass sanitaire.

Comme nous vous l’expliquions dans cet article, Sébastien Lecornu s’est dit favorable à une adaptation du pass sanitaire, « sur le calendrier » ou sur « les lieux concernés ». Une déclinaison qui ne doit pas remettre en question le principe ni la forme du passeport.

Il faut donc faire vite, Carine Sinai Bossou, la présidente de la CCI ainsi que Thara Govindin, présidente du MEDEF Guyane (mouvement des Entreprises de France / Guyane) dirigent la séance dans laquelle sont représentés la chambre des métiers, les restaurateurs, les professionnels de l’évènementiel, les petites et moyennes entreprises ou encore les pêcheurs.

Une rencontre pour indique la CCI dans un communiqué : « co-construire une réponse adaptée du monde économique guyanais ».

LES PRINCIPALES DEMANDES DES SOCIO-PROFESSIONNELS

Les professionnels réunis demandent donc un report de l'application du pass sanitaire et demandent à la place une application stricte des protocoles existants.

Ils souhaitent également une évolution de situation en ce qui concerne les entreprises fermées depuis près de 18 mois, tels que les boites de nuits. Ces dernières selon la présidente de la chambre de commerce et d’industrie, peuvent difficilement fonctionner avec le pass sanitaire compte tenu du  faible de taux de vaccination enregistré en Guyane.

Ces professionnels ont aussi mis en exergue le passage payant des tests PCR et antigéniques à compter de novembre.

Eux préconisent que l’ensemble y compris les tests salivaires puisse devenir gratuit.

Enfin toujours compte tenu du faible taux de vaccination et de la levée de bouclier sur l’obligation vaccinale en entreprise, il a été soumis de permettre chaque semaine un test salivaire ou antigénique en entreprise au personnel non vacciné.

Ecoutez plutôt Carine Sinai Bossou, la présidente de la Chambre de Commerce et d'Industrie, elle répond aux question de Guillaume Perrot:

Carine Sinai Bossou

 

LE PRESIDENT DE LA CTG VISIBLEMENT ENTENDU

Je me réjouis de la prise de position du Ministre des Outre-Mer... c'est une demande que j'ai eu à cœur de défendre lors de ma rencontre avec le Ministre, il y a quelques semaines

 

Ce sont les propos du Président de la Collectivité Territoriale de Guyane. Gabriel Serville a indiqué plus tôt dans la semaine, le lundi 2 août avoir rencontré Sébastien Lecornu. Il souhaitait une ouverture du dialogue. Le communiqué de Gabriel Serville :

communiqué de presse de Gabriel Serville

LE DEPUTE LENAICK ADAM PORTE VOIX

Cette réunion, a été motivée par le député Lénaïck Adam, une initiative pour centraliser et mutualiser les propositions. L’intérêt est qu’à travers ces chambres consulaires, un maximum d’organisations soit touché.

Selon la chambre de commerce et d’industrie, la plateforme de doléances sera remise au député ce lundi 9 aout. Ce dernier indique se rapprocher au plus vite des sénateurs Georges Patient, Marie-Laure Phinera-Horth ainsi que du Président de la Collectivité Territoriale Gabriel Serville.

Unis comme un seul homme, les grands élus Guyanais devraient donc portés rue Oudinot, les souhaits des professionnels Guyanais.

Une démarche également appuyée par le préfet de région Thierry Queffelec, une cellule de crise interministérielle est prévue dès mardi 10 aout, le lendemain donc de l’application du pass sanitaire.