publicité

"Poupées de Collection, Touloulou de Guyane" : un livre d'art pour découvrir les figures mythiques du Carnaval en miniature

« Poupées de collection Touloulou de Guyane », c’est le titre du livre d’art paru aux éditions Rymanay. Il  présente les travaux de Marie-Rose Parenteau. Elle a choisi de revisiter la tradition carnavalesque en créant des personnages hors normes : des poupées de collection.

© MCThébia
© MCThébia
  • Par Marie-Claude Thébia
  • Publié le , mis à jour le
© MCT
© MCT
« Poupées de collection Touloulou de Guyane », c’est le titre du livre d’art paru aux éditions Rymanay. Il  présente les travaux de Marie-Rose Parenteau. Elle a choisi de revisiter la tradition carnavalesque en créant des personnages hors normes : des poupées de collection.


Marie-Rose Parenteau une créatrice

Marie-Rose Parenteau
Marie-Rose Parenteau
Chaque année le Carnaval suscite un grand élan de création : costumes, déguisements, robes, les créateurs rivalisent d’imagination et d’habilité. C’est le cas de Marie Rose Parenteau qui réalise de petits personnages, des poupées qu’elle habille de somptueux costumes. Des costumes qu’elle confectionne avec un sens du détail extraordinaire. Elle explore toutes les phases de l’art de la  miniature.
 

Trois chapitres dédiés

La Caroline © MCThébia
© MCThébia La Caroline
Ce livre d’art, intitulé "Poupées de collection, Touloulou de Guyane" est d’abord un recueil de photographies. Il se divise en trois chapitres : les poupées traditionnelles, les poupées brésiliennes et enfin lesTouloulou. Ce livre s’adresse au grand public, aux amoureux du carnaval ou à ceux qui ont envie de découvrir autrement cette période se liesse populaire aux codes bien précis. L'art du déguisement en est un. En feuilletant cet ouvrage, le lecteur a une vision globale du patrimoine à travers les personnages mythiques de la tradition carnavalesque.  


Figures mythiques

La coupeuse de cannes © MCThébia
© MCThébia La coupeuse de cannes
Près de 200 poupées sont exposées. Les poupées traditionnelles représentent les personnages familers du carnaval : les diablesses, la Caroline, la coupeuse de canne et biend’autres. Idem pour les poupées brésiliennes aux vêtements chatoyants. Enfin, certains personnages sont tellement bien faits, qu’ils semblent plus vrais que nature.


Le sens du détail 

La coiffe d'un Touloulou © MCThébia
© MCThébia La coiffe d'un Touloulou
La créatrice se sert de matériaux divers, de tissus nobles, des feuilles de bananier, des fibres de coco pour créer les costumes et les accessoires. C’est un véritable travail d’orfèvre demandant minutie et
rigueur dans le processus de création. Chaque détail compte. Un livre d’art qui enchante le regard, et ravive les mémoires.
"Poupées de collection, Touloulous de Guyane aux éditions Rymanay"
Retrouvez la version vidéo :
Poupées de collection : Touloulou de Guyane, un livre d'art
Marie-Rose Parenteau : une femme de goût

Ces poupées ressemblent à de véritables touloulous, Pourquoi avoir choisi les poupées comme support?
MRP : J'ai toujours aimé les poupées. Je les considère comme de petits individus en représentation du personnage « touloulou » du carnaval Guyanais. J'espère les rendre vivants de par l'expression qui ressort de l'ensemble tenue/petit masque une fois la création terminée et finalisée. Je les imagine en petites ambassadrices du  personnage « touloulou » que j'aime voir évoluer dans de superbes tenues dans les bals parés-masqués. C'est un défi toujours renouvelé que de donner vie à un petit personnage différent avec son originalité propre puisque ce sont des « pièces uniques ». Et puis lorsque je les ai imaginées et crées, elles n'existaient pas et donc le défi a été de créer un «produit» Guyane. En effet, je me sers de la poupée comme support /base pour y associer de la fibre ( feuille de bananier et fibre de coco) afin de lui apporter un côté traditionnel lié au recyclage végétal de Guyane,et les fixer sur support en bois de Guyane.

Comment choisissez-vous les modèles exposés ?
MRP : En fait je ne choisis pas car il n'y a pas de tenues qui me servent de modèle !
Je pars de l'idée d'associer des couleurs avec une vague idée de la forme à donner à la robe! Et tout se monte au fur et à mesure de l'ajustement couleurs entre elles et combinaison des formes possibles. Il y a quelques impératifs: rendre la tenue attrayante par la brillance des éléments, trouver du raffinement au travers de certaines pièces de mercerie ou de broderies, le doré ou l'argenté pour rehausser les tenues , la position des volants...etc, et la fabrication des accessoires miniatures tels que sacs à main, parapluies-ombrelles ou éventails en fonction de la tenue finale et du caractère du personnage qui se dévoile.

Quelle est votre source d'inspiration ?
MRP : Le personnage «  touloulou » qui me fascine de par la recherche de l'esthétique alliée à la liberté des femmes de séduire, tout en n'ayant pas de comptes à rendre, car anonymes! Le spectaculaire, l'amusement et l'imagination possibles! L'aspect très féminin « princesses»! Et puis des influences diverses certainement de par mon goût pour les voyages!

Comment choisissez-vous les tissus, les modèles ?
MRP : J'ai toujours adoré les tissus et donc par goût, et par curiosité, je me promène et rends visite aux différents commerces de tissus et mercerie de Cayenne ! J'examine les textures, imagine ce qui peut me servir pour les poupées car il y a un impératif d' échelle à respecter ( par ex il n'est pas possible d'utiliser des tissus à grands motifs pour la taille de la poupée) et cherche ce qui peut s'assortir éventuellement! En fait je suis obligée de collectionner, de constituer du stock pour pouvoir trouver chez moi tout ce qui peut s'assembler harmonieusement. La rigidité d'un tissu en soie sauvage par ex pourrait s'associer à une soie fluide..ou des cotons entre eux ..en fait, c'est à l'infini que je peux imaginer associer des matières et des couleurs de manière originale.

Quel est le message que vous tentez de faire passer avec ces poupées?
MRP : C'est au départ un défi personnel de création qui est venu tout naturellement avec l'affection que je portais à la Guyane et à ses traditions. Ensuite, je constate qu'elles contribuent à faire connaître le «touloulou» et donc le carnaval Guyanais aux visiteurs venant de l'extérieur ,et de faire s'approprier cette belle tradition du touloulou par les Guyanais eux-mêmes , pour la valorisation de la Guyane. Et bien sûr, nous pouvons montrer au monde que nous sommes capables de créer des objets de collection en Guyane, ce département qu'encore peu de français métropolitains connaissent!

Que représente le Carnaval pour vous?
MRP: Une explosion de joie, de liberté de créer, de libérer l'imagination , l'humour, la dérision.

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play