Une rébellion dans la prison de Manaus provoque 60 morts

sécurité
Manaus
Manaus, capitale fédérale de l'Amazonas ©Capture google map
La rébellion s'est produite entre le dimanche 1er et ce lundi 2 janvier dans la prison Anisio Jobim de la capitale de l'état Amazonas, Manaus. Près de 60 personnes ont été tuées et le bilan pourrait s'alourdir.
Selon les médias, c'est un véritable carnage qui a eu lieu à la prison de Manaus durant les dernières 24h. Les circonstances de la mutinerie ne sont pas clairement établies mais elle serait la conséquence d'un réglement de compte entre bandes rivales. L'émeute a duré plus de 17h rapporte le site Portalamazonia et a entrainé la mort d'au moins 60 personnes selon un bilan qui reste provisoire. Des corps sans tête ont, notamment, été retrouvés hors les murs du centre pénitentiaire. Il y aurait vraisemblablement des fugueurs dont ignore le nombre.
Il y avait des otages et parmi eux des surveillants (une douzaine).
Le site de la prison qui se trouve sur une route qui relie Manaus à Boa Vista est encore interdit aux journalistes et aux parents des prisonniers comme du personnel.