publicité

Régina-Kaw : L'élection du conseil municipal se déroulera au mois d'avril

Les dates pour élire un nouveau conseil municipal à Régina sont connues. L'élection se déroulera les dimanches 22 et 29 avril.

La paisible mairie de Régina © guyane la 1ère
© guyane la 1ère La paisible mairie de Régina
  • Par Catherine Lama
  • Publié le
Le conseil municipal de la petite ville de l'est de la Guyane avait été dissolu en conseil des Ministres le 8 février 2018. Cette décision intervenait à la suite d'un courrier adressé au préfet de Guyane en novembre 2016 par le 1er édile de la commune Michel Quammie. Dans cette lettre, il demandait la dissolution du conseil municipal se trouvant dans l'impossibilité de gérer sa commune après qu'il ait dénoncé l'attribution de 13 hectares de la commune à l'entourage familial de Pierre Désert, conseiller municipal dans l'opposition et ancien maire de Régina.

Dépôt des candidatures


Le dépôt des candidatures se fera du 29 mars au 5 avril à la Préfecture. Cette démarche ne peut être effectuée que d'une seule manière : soit par le candidat soit par son mandataire.
Les candidats inscrits au 1er tour de scrutin sont automatiquement inscrits au second tour.

Sur le même thème

  • élections municipales

    Régina : Pierre Désert retrouve son fauteuil de maire

    Il n'y aura pas de second tour à Régina, la liste emmenée par Pierre Désert a obtenu le nombre de voix nécessaires pour composer un conseil municipal. Celui qui redevient l'un des plus vieux élus de Guyane, devrait être remis sans difficulté à la tête du prochain conseil municipal et cela pour 1 an.

  • élections municipales

    Joseph Chanel élu à Camopi et un second tour pour Régina

    On votait ce dimanche à Camopi et Régina. Joseph Chanel reprend son fauteuil de Maire à la tête de Camopi alors qu'à Régina, il faudra un second tour pour confirmer l'élection du maire Michel Quamie. Deux recours avaient été introduits pour ces 2 communes suite aux élections du mois de mars.

  • élections municipales

    On nous a volé notre victoire!

    Décidément l'ancien maire de Matoury ne décolère pas! Dimanche dernier Jean-Pierre Roumillac était sur le marché communal avec des colistiers et des sympathisants et haranguait les acheteurs et vendeurs au cri de "on nous a volé notre victoire!". Il espère encore faire annuler l'élection du 30 mars.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play