Coronavirus : le défi d'une jeune cheffe d'entreprise qui se lance dans la fabrication de visières

coronavirus kourou
Prescella Marguet Darquitain
Prescella Marguet Darquitain
Cette crise sanitaire impacte l’économie. Si beaucoup de sociétés souffrent du chômage partiel, certaines ont le vent en poupe. C’est le cas des producteurs de visières. Rencontre avec une jeune cheffe d’entreprise. Elle s’est lancée avec peu de moyens.
Prescella Marguet Darquitain
Dans son petit bureau d’une dizaine de mètres carrés, Prescilla est concentrée sur ses écrans. L’informatique elle est tombée dedans toute petite.
Une passion qui fait d’elle une cheffe d’entreprise depuis 2014. Il y a un an, elle s’est lancée dans l’impression 3D. Sensible aux difficultés de protection du personnel soignant pendant cette crise sanitaire, Prescilla a développé un modèle de visière. Simple mais efficace, à raison d’une vingtaine par jour, Prescilla tente de répondre à la demande. Mais voilà, la matière première commence à manquer. 
Prescella Marguet Darquitain
Prescella Marguet Darquitain
Prescilla Marguet- Darquitain cheffe d’entreprise précise :

"Pour pouvoir imprimer la matière principale le filament ne se trouve pas en Guyane, on a de gros retard d'approvisionnement"


L’impression 3D a dynamisé l’activité de sa société qui fait son petit bonhomme de chemin. Voilà une aide qui sera la bienvenue pour les établissements de santé. Prescilla espère poursuivre la production de visière pour peu que la matière première ne tarde pas à être livrée.
Le reportage de Jean-Gilles Assard :
Coronavirus : une jeune cheffe d'entreprise se lance dans la fabrication de visières.


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live