Coronavirus : à Kourou entre distanciation sociale et drive test, on tente de ralentir la progression de l'épidémie

coronavirus kourou
Drive test à Kourou
Le drive test de Kourou ©Jean-Gilles Assard
A Kourou, le nombre de cas positifs covid a explosé dépassant les 90 cas. La commune tente de ralentir la propagation du virus. Il faut sans cesse sensibiliser la population et être sur le terrain comme ce week-end à la Poste alors qu’un drive test a été mis en place.
L’accès à la Poste, à Kourou, en cette période de prestations sociales, passe par un labyrinthe bien fléché. Dans la file, beaucoup ont pris leur précaution en s’équipant de masques. Reste que venir à la Poste n’est pas rassurant pour tout le monde. Une administrée avoue son angoisse face à la foule tout en disant ne pas avoir le choix.


Un dispositif d'accueil à la poste pérenne

Visiblement le dispositif de barrières a bien fonctionné depuis sa mise en place par la municipalité ce week end. Et ce, grâce à un accès rigoureusement régulé car il ne doit pas y avoir plus de 10 personnes à l'intérieur.
La direction on a sans doute trouvé une solution pérenne à la gestion de ces périodes de prestations, Marie Odile Guindarin, directrice de la Poste secteur des savanes s'en fait l'écho :

... Durant 3 mois, les bureaux étaient fermés le samedi et exceptionnellement on a augmenté l'amplitude horaire de l'encadrement et renforcé nos effectifs...

 


Un drive test opérationnel

Kourou depuis 20 jours, ce sont plus de soixante personnes atteintes de la covid 19. D’où l’installation d’un drive test chaque jour entre 10 et 12h. Accessible sur ordonnance il faut à peine 5 minutes pour le prélèvement. 
André Jandia s'est fait dépisté : ... Cela ne fait pas mal, ce n'est pas désagréable, c'est bien de se faire dépister... il faut prendre ses précautions.... 

Le dispositif pourrait être davantage efficace avec un automate permettant d’avoir plus rapidement les résultats par ces temps de tests intensifs. Reste la discipline de la population, elle laisse encore à désirer à l’image de ces rassemblements sportifs un peu partout dans la ville soulignés par Martine Papaix Puech, conseillère Municipale :

... C'est vraiment la catastrophe et on va avoir des morts parce que les gens ne sont pas dociles et ne veulent pas arrêter de se réunir...


Une réunion est programmée dès ce mardi avec les associations, afin de sensibiliser un peu plus la population.