Déconfinement : le Centre spatial guyanais prépare la reprise de son activité

sciences kourou
Lanceur Vega
©Forum Conquête Spatiale
Si le déconfinement est toujours prévu pour le 11 mai, plusieurs entreprises se préparent à une reprise d’activité. C’est le cas pour le Centre spatial guyanais qui espère lancer Véga à la mi-juin. Pour ce faire 80 missionnaires italiens sont attendus.
Sur la base spatiale de Kourou la circulation a repris. Depuis la fin du mois d’avril, on se prépare à une montée en puissance de l’activité. Face à la menace du Covid 19 Marie-Anne Clair présidente de l’Union des entreprises de la base spatiale et les responsables des diverses sociétés n’ont pas hésité à être plus exigeants avec leur agents. Ils devront d’abord rassurer pour avoir le droit de reprendre.
Marie Anne Clair
Marie-Anne Clair ©DR
Marie-Anne Clair présidente de l’Union des entreprises de la base spatiale CNES/CSG 

"Un formulaire d'accès sur la base certifiera sur l'honneur que vous n'êtes pas atteint du Covid-19, que vous n'avez pas de signes extérieurs du Covid-19, et que vous ne côtoyez pas de gens malades. Un certain nombre de dispositifs resteront en place comme le télétravail, cela restera la règle."


80 Italiens en quatorzaine

Coronavirus : le Centre Spatial Guyanais n'accueille plus de visiteurs
©J.G Assard
Mais les opérations de préparation des lanceurs doivent se faire sur site. C’est le cas pour Véga prévu à la mi juin. Dès le 12 mai, 80 Italiens arriveront par charter pour la campagne de lancement. Avant de reprendre le chemin du CSG ils devront respecter une période de quatorzaine à Kourou.
Marie-Anne Clair présidente de l’Union des entreprises de la base spatiale CNES/CSG indique : 

"Avant de quitter l'Italie ils devront faire un test. Puis avant de rejoindre la base, ils resteront en quatorzaine stricte confinés dans un hôtel à Kourou".


10 lancements avant la fin de l'année

Rappelons que le premier cas de Covid-19 à Kourou a été répertorié au Centre spatial. Les dirigeants se disent être attentifs à l’évolution de cette quatorzaine avant de poursuivre le redémarrage de tous les services du centre. Même si les objectifs deviennent de plus en plus compliqués à atteindre. L'objectif est de rattrapper le retard avant la fin de l'année. Pour y arriver, il faudra sans doute compter au plus vite sur les 1700 employés de la base. 
Le reportage de Jean-Gilles Assard :
Kourou : reprise des activités au Centre Spatial Guyanais.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live